Comment déterminer son expertise ?

Le 1 mars 2021

Comment déterminer son expertise ?L’environnement professionnel est de plus en plus soumis à une concurrence rude. Dans ce contexte, les clients recherchent des experts capables de répondre et traiter leurs demandes. Vous êtes un professionnel indépendant et vous souhaitez être identifié comme un expert dans votre secteur d’activité ? Notre article fait le point, pour vous, sur la question.

 

Qu’est-ce qu’un expert ?

Les professionnels indépendants, à plus forte raison lorsqu’ils débutent, peuvent avoir une réticence à se déclarer comme “expert”. Beaucoup soulignent le syndrome de l’imposteur. Or, le terme d’expert ne renvoie pas nécessairement à une expérience longue et variée. La notion d’expertise peut renvoyer à des acceptions différentes :

  • La capacité à trouver les bonnes informations de manière efficace. Dans cette situation, l’expert va être une personne-ressource et un accompagnateur.
  • La maîtrise technique d’un outil, d’un logiciel ou d’un process. L’expertise porte, ici, davantage sur des blocs de compétences détenus par un nombre limité de professionnels. Cette catégorie d’experts s’ouvre parfois à des profils jeunes, voire très jeunes.
  • La détention de connaissances spécifiques. Certains diplômes et certifications apportent, de facto, une forme d’expertise. Ce point vaut pour les qualifications juridiques, comptables et administratives notamment.

En portage salarial, la définition du terme “expert” est essentielle dans la mesure où les clients ne souhaitent pas travailler avec des prestataires moyens. Néanmoins, il ne suffit pas d’accoler le terme “expert” sur un CV, une offre de service ou un mail marketing pour obtenir des réponses favorables. Il convient, plutôt, d’adopter des stratégies permettant l’acceptabilité, par les clients, de son type d’expertise.

Les stratégies permettant de déterminer et de mettre en avant son expertise

Il existe plusieurs stratégies, parfois complémentaires, permettant de valoriser une expertise pour les professionnels indépendants. Il ne s’agit pas de mentir ou de travestir la vérité, mais plutôt d’identifier ce qui peut être perçu et reconnu comme étant une expertise dans un champ professionnel spécifique.

Le parcours de vie

Tous les professionnels n’ont pas le même parcours de vie et certains présentent une richesse évidente et valorisable dans le champ professionnel. Les entreprises clientes sont de plus en plus sensibles aux soft skills de leurs prestataires, c’est-à-dire à leur personnalité. Il est donc parfaitement possible d’utiliser la pluralité et la richesse de son parcours pour développer une image d’expert agile et ouvert.

Ainsi, le parcours de vie peut être mis en récit grâce à la technique marketing du personal branding. En créant un lien particulier avec ses suiveurs, le professionnel indépendant obtient quelque chose de précieux : la confiance. Or, les liens de confiance sont particulièrement importants dans les rapports commerciaux. Ils vont permettre de poser les jalons d’une relation durable et équitable.

Par ailleurs, l’expertise par le parcours de vie apporte des effets bénéfiques indirects. En effet, l’application de la stratégie du personal branding permet de montrer sa maîtrise de l’image, de l’e-réputation, des réseaux sociaux et de l’animation d’une communauté. Autant de qualités qui peuvent se percevoir comme une forme d’expertise.

L’ultra-spécialisation

Il est particulièrement complexe, pour un professionnel indépendant, de donner l’image d’un expert “généraliste”. Les clients comme les potentiels partenaires peuvent avoir des doutes sur un prestataire prétendant être expert en tout.

Dans ce contexte, il est parfois préférable de se spécialiser sur un segment réduit et précis d’une offre globale. Ainsi, à titre d’exemple, un consultant SMA (Social Media Advertising) va être difficilement crédible s’il se présente comme étant expert sur toutes les facettes de la publicité de toutes les plateformes de réseaux sociaux. Certains entrepreneurs vont alors se présenter comme “expert en publicité Facebook” ou “expert Instagram”.

Cet exemple vaut également pour d’autres champs professionnels. Ainsi, certains consultants en ingénierie web vont se spécialiser sur les logiciels libres. D’autres consultants, en comptabilité par exemple, vont s’orienter sur l’accompagnement de structures associatives seulement.

La spécialisation va alors apporter une meilleure identification du professionnel indépendant sur son marché. En effet, loin de lui de fermer des potentialités et des commandes, la spécialisation permet d’accéder à une reconnaissance et, donc, une forme d’expertise.

Il est important de souligner que les entreprises clientes segmentent de plus en plus le traitement de leurs besoins et de leurs commandes. Elles n’hésitent plus à fractionner leur offre pour donner des lots à tel ou tel prestataire. Dans ce contexte, la spécialisation apparaît comme une option sérieuse et efficace.

La preuve sociale

La preuve sociale correspond à l’ensemble des avis et des opinions des clients sur une marque ou une entreprise. Ce concept est l’équivalent du bouche-à-oreille. La preuve sociale est devenue un élément central de la stratégie de développement des entreprises.

En effet, avec Internet, les retours sur une marque, un produit ou une entreprise se multiplient. Par ailleurs, deux autres éléments sont à prendre en considération :

  • Les clients insatisfaits ont davantage tendance à s’exprimer que les clients satisfaits. Cet état de fait crée un déséquilibre naturel. Une entreprise, pour bénéficier de cette stratégie par la preuve sociale. Elle doit donc limiter autant que possible les retours négatifs et l’insatisfaction de la clientèle.
  • Les avis laissés ont une durée de vie illimitée. Non seulement, les avis sur Internet sont visibles par le monde entier mais ils demeurent présents sans qu’il soit toujours possible de les supprimer. En cas d’articles de blog négatifs sur une entreprise, la portée va être encore plus grande.

Ainsi, l’objectif est de crédibiliser son expertise à l’aide des commentaires et avis positifs des clients précédents. Avec la preuve sociale, ce sont les réalisations concrètes des missions qui viennent accompagner le qualificatif d’expert.

L’apport du portage salarial

Enfin, en dernier point, le portage salarial peut également être une solution pour favoriser son identification en tant qu’expert. Il convient de rappeler que ce type de contrat n’est ouvert qu’aux professionnels disposant d’un diplôme de niveau III, ce qui correspond à Bac+2.

Par ailleurs, certaines entreprises de portage salarial peuvent donner accès, à leurs salariés portés, à des certifications sur la formation professionnelle. Cet apport vient aider le salarié porté dans sa prospection en donnant un crédit supplémentaire à son offre.



< Retour à la liste des actualités

Simulez votre salaire

EN PORTAGE SALARIAL !

Notre newsletter