Avantages du portage salarial

Combinant la liberté de l’entrepreneur et la sécurité du salarié, le portage salarial connait un grand succès auprès des professionnels indépendants. Offrant plus de sécurité et de simplicité que l’auto entrepreneur, il apporte de nombreux avantages en comparaison avec les autres statuts du freelance. Découvrons les principaux avantages de ce dispositif.

Comprendre le portage salarial

Le portage salarial fonctionne de la manière suivante : le consultant indépendant trouve un client pour une mission. Les deux parties s’accordent sur toutes les modalités pratiques et financières. Ensuite, il signe un contrat de travail avec une société de portage salarial, dont il devient donc un salarié dit « porté ». Celle-ci conclut un contrat commercial avec l’entreprise cliente, lui facture le montant de la prestation convenu avec le consultant, puis paie ce dernier après déduction de sa propre commission, ainsi que des charges sociales. Elle gère ainsi toute la partie administrative et comptable.

Pour en savoir plus sur la définition du portage salarial et les modalités de ce statut hybride entre salariat et indépendant, consultez notre guide du portage salarial. Listons maintenant les grands avantages.

1. Le statut de salarié

Bien que le consultant exerce ses missions en toute autonomie, il bénéficie des avantages liés au statut de salarié, car il a signé un contrat de travail avec la société de portage salarial (CDD ou CDI). Outre l’accès à une bonne protection sociale (assurance maladie, assurance chômage, pension de retraite, mutuelle), il perçoit le prix de ses prestations sous forme de salaire.

Pour mettre fin à l’activité en portage, il lui suffit de déposer sa démission ou de négocier une rupture conventionnelle.

2. Une totale liberté

Le plus grand avantage du statut de salarié porté est « la liberté », dans la mesure où il prospecte lui-même, il choisit les entreprises avec qui il veut travailler et les missions qui l’intéressent. Par ailleurs :

  • Il détermine seul son offre de service et ses tarifs et décide avec l’entreprise cliente des termes de l’exécution de la prestation (contenu, calendrier, prix, autres modalités).
  • Il conserve la propriété de son portefeuille client, même après rupture de la collaboration avec la société de portage.
  • Il est totalement indépendant dans son organisation, de la gestion de son temps au choix de son lieu de travail, en accord avec le client (cela peut être dans les bureaux de ce dernier, au domicile du consultant, dans un espace de coworking, etc.). Ce système permet de séparer plus facilement vie personnelle et vie professionnelle.

Il s’agit d’une solution très attractive pour tester une activité sans avoir à verser un capital de départ ni créer une structure en propre, recruter du personnel… Il suffit de chercher les clients et une fois les termes de la mission définis, la prestation peut démarrer immédiatement. De nombreux profils y trouvent un intérêt : des candidats à l’entrepreneuriat, des professionnels en reconversion, des retraités, des jeunes diplômés…

3. La gestion administrative de l’activité

En contrepartie de ses frais de gestion, l’entreprise de portage salarial se charge de tout l’aspect administratif, juridique et comptable lié à l’activité du consultant. Ces tâches sont variées :

  • création de l’entité juridique indispensable à l’exercice de son métier,
  • établissement d’un contrat commercial avec la société cliente,
  • facturation et encaissement,
  • calcul de l’impôt et paiement des cotisations sociales,
  • suivi de la comptabilité sur la base de son compte-rendu d’activité.

Libéré de ces obligations chronophages, le salarié porté peut se concentrer exclusivement sur son cœur de métier et le succès de son affaire.

4. La protection sociale du salarié

Sécurité sociale

Étant salarié de l’entreprise de portage durant sa mission, le consultant est rattaché au régime général de la Sécurité sociale. Son affiliation à la caisse d’Assurance Maladie est automatique, ce qui lui permet d’être remboursé pour ses dépenses de santé et de recevoir des indemnités journalières en cas d’arrêt maladie.

Outre les prestations de la Sécurité sociale, en adhérant à une mutuelle d’entreprise, il a accès à une prise en charge plus complète. Comme toutes les entreprises sont tenues d’offrir une complémentaire santé à l’ensemble de leurs salariés, les consultants portés sont couverts par celles de la société de portage, mais rien ne leur interdit de souscrire une couverture à titre individuel.

Droit au chômage

Bénéficiant généralement du statut de cadre, le porté a droit à l’assurance chômage en portage salarial, comme le stipule l’ordonnance n° 2015-380 du 2 avril 2015 relative au portage salarial. Ainsi, lorsque son contrat avec l’entreprise de portage prend fin ou est rompu, il perçoit des indemnités et peut prétendre à l’Aide au Retour à l’Emploi (ARE). Il s’agit d’un atout de taille par rapport au micro-entrepreneur et aux chefs d’entreprises qui n’obtiennent aucune compensation dans l’éventualité d’une perte ou d’une baisse d’activité.

Cet avantage est néanmoins conditionné à la justification d’un total de 610 heures ou 88 jours de travail pendant les 28 mois qui précèdent la fin de la mission ou la rupture du contrat avec l’agence de portage salarial.

Le consultant doit s’inscrire comme demandeur d’emploi auprès de Pôle Emploi, qui calcule le montant de l’allocation en se basant sur le salaire journalier de référence. La reprise de l’activité en portage sans perdre ses indemnités chômage est en outre possible, sous réserve que la somme des indemnités et du nouveau salaire soit inférieure à la rémunération initiale perdue.

Cotisation retraite

Et comme il paie ses cotisations de retraite (directement prélevées par la société de portage), il valide ses trimestres. Toutefois, par rapport au régime de retraite général, il doit réaliser un chiffre d’affaires plus important pour obtenir la validation. Pour cette raison, il est conseillé de souscrire en plus une assurance retraite complémentaire.

5. Une protection juridique

En mars 2017, une convention collective de branche concernant les consultants portés a été signée. L’objectif de la création de ce cadre légal est de renforcer la sécurité juridique de ces professionnels.

Autre atout de taille, le prestataire de service est couvert par l’assurance responsabilité civile professionnelle (RCP) de la société de portage salarial et ne supporte pas les risques inhérents aux chefs d’entreprises.

6. Un accompagnement personnalisé

Tout en lui laissant son autonomie dans la gestion de son activité, l’entreprise de portage salarial offre au consultant un accompagnement sur mesure. Un conseiller référent est à sa disposition pour toutes ses questions relatives à la mise en place de son projet ou à l’extension de son affaire.

7. Des services connexes (formations, réseau…)

Pour rester performant dans son activité et compétitif face à la concurrence, le consultant porté doit continuer à se former comme les autres salariés. Au terme d’une mission, son Compte Personnel de Formation (CPF), ouvert après 4 mois d’ancienneté au sein de l’entreprise de portage salarial, est alimenté par cette dernière.

Au total, le porté dispose d’un crédité équivalent à 500 € par an qui lui permet de renforcer ses compétences ou d’en acquérir de nouvelles. Il peut notamment s’inscrire à des ateliers de formation dédiés aux professionnels exerçant en portage sur des thématiques comme :

  • la prospection,
  • la fixation des tarifs en fonction de son expertise et de son domaine,
  • l’amélioration de son offre de services,
  • le développement de son réseau ou de son affaire,

Le dispositif permet également de financer un projet de reconversion professionnelle.

Enfin, faire partie d’une communauté de freelances par le biais de la société de portage est un moyen de rompre avec l’isolement dont se plaignent de nombreux indépendants et de bénéficier de retours d’expérience de ses pairs.

Pour bien peser le pour et le contre, consultez aussi les inconvénients du portage salarial.

Simulez votre salaire

EN PORTAGE SALARIAL !

Notre newsletter