Freelance

Travailler à son compte est une alternative intéressante pour conserver son autonomie et sa liberté quant à l’exercice de son métier. Le travailleur indépendant doit choisir un statut correspondant à son activité et à ses objectifs. Et ce, afin de pouvoir exercer son travail en freelance. Ce statut présente des avantages, mais également des inconvénients considérables.

Le statut de freelance est actuellement en plein essor. En effet, de plus en plus de professionnels choisissent d’exercer leur métier en tant que travailleurs indépendants. Pour cause, ce statut présente de nombreux avantages, leur permettant de conserver leur autonomie et leur liberté. Le travail en freelance est encadré par la loi. Ainsi, ceux qui désirent s’y lancer doivent choisir un statut juridique qui répond à leurs situations et à leurs attentes. Bien que travailler à son compte soit une alternative intéressante pour développer son activité, ce régime présente également certains désagréments. Ces désavantages relèvent principalement du plan financier et social.

Qu’est-ce qu’un freelance ?

Le mot freelance désigne un individu exerçant son métier en tant que travailleur indépendant. Il réalise des missions pour ses clients, sans signer de contrat à long terme. Le freelance se distingue ainsi du salarié par l’absence du lien de subordination avec l’entreprise avec laquelle il collabore. Le travailleur indépendant est entièrement autonome. Il sélectionne lui-même ses prospects avec lesquels il souhaite ou non travailler ainsi que ses missions. Le freelance définit également ses propres heures de travail et fixe ses tarifs librement.

Exercer son métier en freelance est une excellente solution pour lancer son activité sans contraintes. Il s’agit d’une alternative de référence pour :

  • Les jeunes diplômés ;
  • Les professionnels en reconversion ;
  • Les personnes retraitées désirant poursuivre une activité.

La plupart des activités issues de divers secteurs peuvent être exercées en freelance. Ce statut est ouvert aux professionnels :

  • De l’informatique ;
  • De la communication digitale ;
  • Du Web ;
  • De l’immobilier ;
  • De la santé ;
  • De la finance ;
  • Etc.

Quel statut juridique choisir en freelance ?

La micro-entreprise, également appelée statut auto-entrepreneur, est la structure la plus facile à mettre en place dans le cadre du freelancing. Toutefois, le chiffre d’affaires est limité, ce qui rend ce statut incompatible avec les activités qui connaissent un développement rapide. De plus, le patrimoine personnel de l’auto entrepreneur et ses biens professionnels ne sont pas différenciés.

L’entreprise individuelle est une alternative à la micro entreprise. Avec une EIRL, le patrimoine de l’auto entrepreneur est divisé en deux. Ainsi, même si la société s’endette, le patrimoine personnel de son dirigeant n’est pas sollicité. Le freelance a la possibilité de choisir pour la société unipersonnelle telle que la SASU et l’EURL. Il peut également faire une sélection parmi d’autres catégories de sociétés comme la SEL, la SCO, la SCM ou la SELARL.

Le portage salarial est une alternative intéressante pour les travailleurs indépendants souhaitant conserver leur autonomie tout en bénéficiant d’une meilleure protection. Ce dispositif confère au freelance le statut de salarié porté et lui octroie tous les avantages réservés aux employés classiques. Ainsi, le freelance peut à la fois exercer son métier en toute liberté. Il a la possibilité d’être affilié au régime général de la protection sociale des salariés. De plus, il perçoit des revenus mensuels stables et constants.

Quels sont les avantages et inconvénients du statut freelance ?

Le statut de freelance attire actuellement bon nombre de professionnels qui souhaitent profiter des avantages qu’il procure. Le salarié porté définit sa charge de travail selon ses disponibilités et établit lui-même son emploi du temps. De plus, il est libre de travailler depuis n’importe quel endroit et pour toute entreprise, sans se préoccuper des limitations géographiques.

Sur le plan financier, le freelancing peut être très intéressant, mais également désavantageux. Pour cause, les revenus du travailleur indépendant sont variables. Il peut gagner beaucoup plus que des salariés exerçant le même métier en étant employés d’une entreprise. Et ce, lorsque ses compétences sont sollicitées par de nombreux clients. Toutefois, il peut connaître des périodes difficiles lorsqu’il ne trouve pas de mission pendant une période déterminée. De plus, le freelance bénéficie d’une protection sociale limitée et moins intéressante que celle des salariés.

Le freelance se charge lui-même des tâches administratives, juridiques, fiscales et sociales requises par son activité ainsi que de sa comptabilité. Il peut faire appel à des experts en externe pour l’épauler. Toutefois, cela peut lui coûter cher. C’est la raison pour laquelle de nombreux travailleurs indépendants optent pour le portage salarial. Ce régime leur permet de se focaliser sur leur travail puisque la société de portage se charge des tâches annexes.

Quelles sont les obligations d’un freelance ?

Lorsqu’il accepte de réaliser une mission, le freelance signe un contrat de prestation de services ou de sous-traitance avec son client. Le contrat de freelance lui impose des obligations qu’il doit remplir dans le cadre de son engagement. En effet, cette entente donne lieu à des responsabilités qui lient les deux parties entre elles.

Il est nécessaire que le freelance soit enregistré auprès du CFE ou Centre de Formalités des Entreprises. Il faut aussi qu’il soit titulaire d’un numéro SIRET valide. Dans le cadre de l’exercice de son métier, le freelance doit être couvert par une assurance responsabilité civile professionnelle. Cette couverture le protège en cas de dommages durant la réalisation de sa mission. Lorsqu’il signe un contrat de freelance avec une entreprise, il s’engage à une obligation de moyen. Le freelance garantit à son client qu’il utilisera tous les moyens disponibles pour réaliser sa mission en bonne et due forme. En effet, il est tenu d’atteindre les objectifs fixés dans le contrat.

Ajustez pour changer votre salaire
Mode de facturation
Au forfait Tarif journalier
Chiffre d'Affaires réalisé par mois
- de CA + de CA
Frais professionnels
Non Oui

Indépendant ou salarié ?

Optez pour les deux grâce au portage salarial

Plus de
7800 consultants
Parcours
de formation
Compte
d’activité en ligne
Offres
de missions
J'obtiens le meilleur salaire possible

On vous dit tout sur le portage salarial !

1 conseiller à votre écoute
J'obtiens le meilleur salaire possible
1 processus 100% dématérialisé

Nos références