Comment travailler en portage salarial ?

Le portage salarial est une excellente opportunité pour ceux qui souhaitent travailler en toute autonomie. C’est une meilleure alternative à la création d’entreprise. En effet, ce statut hybride garantit une indépendance pour le salarié tout en bénéficiant des avantages sociaux. Non seulement, il est libre de gérer son emploi du temps, mais il peut aussi choisir ses propres clients. 

Le freelancing est une bonne alternative pour ceux qui recherchent plus d’autonomie dans la réalisation de leur mission. En effet, cela permet d’apporter un meilleur équilibre entre vie professionnelle et privée. Toutefois, malgré les avantages, le statut d’indépendant est source de crainte pour les salariés. Ces derniers craignent notamment l’isolement et surtout le manque de protection en cas de maladie ou perte d’emploi. De plus, les démarches à faire pour la création d’une entreprise ne sont pas toujours faciles. Afin de pallier ce type de contrainte, le portage salarial a été mis en place. Voici comment travailler en portage salarial. 

Quelles sont les solutions pour travailler en autonomie ?

L’autonomie au travail permet avant tout de mieux s’épanouir et de gérer soi-même son emploi du temps. Cela réduit énormément les frustrations ainsi que le stress au travail. Si le freelancing séduit davantage, c’est qu’il permet de choisir son lieu de travail. De plus, le travailleur a plus de liberté dans l’organisation de ses différentes tâches et responsabilités.  

Par ailleurs, l’autonomie contribue également à l’amélioration de la compétitivité des entreprises. En effet, les employés et collaborateurs seront plus motivés. Ainsi, ils s’impliquent davantage dans leur travail. D’où une meilleure productivité. C’est la raison pour laquelle les entreprises choisissent d’offrir plus d’autonomie aux salariés.  

Travailler en autonomie n’est pas chose facile. Cela requiert de la discipline et de la rigueur. Les salariés qui veulent travailler en autonomie doivent avant tout démontrer qu’ils méritent la confiance de l’employeur. Ils doivent par exemple respecter les délais d’exécution des tâches tout en restant honnête à chaque situation. De plus, il faut être capable de bien gérer son temps. Tous ces critères sont très importants pour tous ceux qui désirent travailler en autonomie. 

Concernant les travailleurs indépendants, ils disposent d’une autonomie totale. Contrairement aux salariés, ils travaillent pour leur compte personnel et gèrent leur activité à leur guise sans la moindre contrainte. De plus, ils sont libres de choisir leurs missions. Il est attendu que le travailleur indépendant recherche ses clients et négocie les tarifs. Autrement dit, son revenu dépend de ses efforts. Voici quelques étapes à suivre pour devenir indépendant : 

  • Réaliser une étude de marché rigoureuse ; 
  • Savoir anticiper les événements : déterminer ses besoins, prévoir les obstacles ; 
  • Établir une liste des équipements matériels nécessaires, 
  • Déterminer les sources de financement ; 
  • Choisir le statut juridique approprié : EURL, SASU, EI, EIRL, etc… 
  • Effectuer les différentes formalités pour la création d’une entreprise. 

Parmi les activités qui conviennent le plus au statut d’indépendant figurent le commerce, les soins, l’activité hôtelière. Les prestations de service sont aussi très prisées par les freelances. Ils peuvent par exemple exercer en tant que consultant. 

Comment travailler en autonomie grâce au portage salarial ?

Le portage salarial est une autre forme d’emploi qui s’adresse particulièrement aux travailleurs indépendants. De même, les salariés qui désirent se reconvertir dans un métier offrant plus d’autonomie peuvent aussi opter pour le portage. Ce statut connaît un essor considérable en France grâce à ses nombreux avantages. En 2020 par exemple, il y existe près de 90 000 salariés.  

Dans le cadre du portage salarial, il y a trois types d’intervenant : 

  • Le salarié porté ; 
  • La société de portage salarial ; 
  • L’entreprise cliente.  

Le salarié porté et la société de portage sont reliés par un contrat de travail. Ce dernier peut être un CDI ou CDD selon la compétence et besoin du consultant. Dans le cadre de ce contrat, la société est tenue de verser un salaire mensuel au salarié porté. Toutefois, contrairement aux salariés classiques, le montant de rémunération dépend du chiffre d’affaires réalisé. D’un autre côté, la société de portage conclut un contrat de prestation avec le client.  

Le consultant est également libre de négocier le tarif. Le principal avantage de ce statut, c’est que le salarié porté bénéficie des privilèges sociaux comme tous les salariés classiques. Il s’agit d’une attribution que les entrepreneurs et les freelances n’ont pas droit. 

Concrètement, le déroulement du travail en portage salarial se résume comme suit : 

  • Recherche d’une mission ou d’un client ; 
  • Vérifier si la mission est éligible au portage salarial ; 
  • Trouver sa société de portage salarial ; 
  • Sélectionner le type de contrat de travail (CDI ou CDD) ; 
  • Exécution de la mission après conclusion du contrat de prestation ; 
  • Réaliser régulièrement un compte-rendu d’activité (mensuel) ; 
  • Perception du salaire après déduction des différents frais. 

Les professions réglementées ne peuvent pas être réalisées dans le cadre du portage salarial. C’est le cas notamment des métiers comme l’avocat, le médecin ou les experts-comptables. Il en est de même pour les services d’aide à la personne. 

 

Ajustez pour changer votre salaire
Mode de facturation
Au forfait Tarif journalier
Chiffre d'Affaires réalisé par mois
- de CA + de CA
Frais professionnels
Non Oui

Indépendant ou salarié ?

Optez pour les deux grâce au portage salarial

Plus de
7800 consultants
Parcours
de formation
Compte
d’activité en ligne
Offres
de missions
Label PEPS
J'obtiens le meilleur salaire possible

On vous dit tout sur le portage salarial !

1 conseiller à votre écoute
J'obtiens le meilleur salaire possible
1 processus 100% dématérialisé

Nos références