Formation portage salarial

Formation portage salarial

Les salariés portés peuvent accéder à la formation professionnelle comme les salariés classiques. Leur droit est calculé en fonction du temps de travail effectif. Ils peuvent alors accéder à une formation grâce au CFP auquel ils cotisent à chaque salaire perçu. Procéder à la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) représente également une option.

Les formations professionnelles permettent aux travailleurs d’élargir ou mettre à jour leurs compétences. Ils peuvent également approfondir des sujets leur permettant de s’améliorer dans leur domaine. Pour les métiers de conseil, par exemple, suivre des formations permet de préserver la compétitivité. Il est connu que les salariés en entreprise ont droit à l’apprentissage tout au long de leur carrière. Différents moyens leur permettent de financer leurs frais pédagogiques. Le sujet n’est pourtant pas clarifié pour les salariés qui travaillent en portage salarial. Leur droit à la formation présente, en effet, quelques spécificités. Voici les informations relatives à la formation portage salarial.

A-t-on le droit à la formation en portage salarial ?

Intégrer une entreprise de portage salarial ouvre droit à la formation. Les droits y étant assimilés sont les mêmes que ceux des salariés classiques.

Un salarié en portage verse une cotisation à son compte personnel de formation (CFP). Il peut lui-même gérer ce compte ou passer par son entreprise de portage salarial. Cette dernière peut d’ailleurs accompagner ses portés dans le choix des formations pertinentes au développement de leur activité.

Un professionnel en portage salarial a le droit de suivre 20 heures de formation chaque année. Le volume horaire peut se cumuler sur une période de 6 ans, sans excéder 120 heures. Pour utiliser le CFP, une ancienneté de 4 mois minimum est requise pour les salariés à temps plein. Les conditions d’accès pour les salariés portés à temps partiel dépendent, quant à elles, du nombre d’heures travaillées.

Si les crédits en CFP ne sont pas utilisables, le salarié porté peut demander un congé individuel de formation (CIF). L’entreprise de portage est pourtant en mesure de refuser la requête.

Quels sont les dispositifs de formation proposés en portage salarial ?

La formation professionnelle à laquelle les salariés portés ont droit peut s’appliquer dans le cadre de deux dispositifs réglementaires :

  • Le CFP ;
  • La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).

Le CFP comptabilise le nombre d’heures de formation que le salarié peut suivre. Il s’agit d’un compte alimenté depuis l’entrée dans le monde professionnel jusqu’à ce que ce dernier parte à la retraite. Pendant les 5 premières années travaillées, 24 heures par an sont ajoutées au CFP. Le rajout annuel diminue à 12 heures pour les 3 années suivantes. Le CFP ne peut plus être crédité s’il compte 150 heures.

La VAE, quant à elle, permet de faire valoir les expériences acquises en réalisant des missions. Un salarié porté qui a exercé une activité professionnelle pendant au moins 3 ans peut y accéder. La formation permet d’avoir une certification professionnelle ou un diplôme. Ces justificatifs sont reconnus par le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP).

Comment fonctionne la formation portage salarial ?

À chaque fois qu’un salarié porté réalise une mission, il perçoit les honoraires sous forme de salaire. Une cotisation dédiée à la formation professionnelle est déduite de son revenu pour lui permettre de verser sur son CFP. À la différence des employés classiques, les salariés portés exercent souvent des activités discontinues. Leur droit à la formation est déterminé en fonction du nombre d’heures travaillées. Pendant les périodes où leur activité est en baisse, ils ne peuvent alimenter leur crédit.

Un salarié porté peut toutefois choisir de financer lui-même sa formation professionnelle. Les frais sont déduits du salaire et sont ainsi défiscalisés.

Toutefois, les périodes non travaillées ne sont pas rémunérées. Le financement des formations sur fonds propres peut alors contraindre le professionnel à des dépenses supplémentaires.

Les entreprises de portage salarial peuvent proposer des formations auprès de divers établissements. Elles versent une somme auprès d’un Organisme collecteur paritaire agréé (OPCA) permettant de financer les frais pédagogiques des portés. Le montant est toutefois plafonné. Aussi, certaines entreprises de portage salarial permettent aussi à ses salariés de suivre des séances de coaching individuel.

Ajustez pour changer votre salaire
Mode de facturation
Au forfait Tarif journalier
Chiffre d'Affaires réalisé par mois
- de CA + de CA
Frais professionnels
Non Oui

Indépendant ou salarié ?

Optez pour les deux grâce au portage salarial

Plus de
7800 consultants
Parcours
de formation
Compte
d’activité en ligne
Offres
de missions
Label PEPS
J'obtiens le meilleur salaire possible

On vous dit tout sur le portage salarial !

1 conseiller à votre écoute
J'obtiens le meilleur salaire possible
1 processus 100% dématérialisé

Nos références