Frais de gestion portage salarial

Les sociétés de portage salarial proposent un accompagnement administratif et comptable aux consultants indépendants. En guise de rétributions, elles prélèvent un pourcentage à leur chiffre d’affaires. Cette somme déduite fait référence aux frais de gestion. Les sociétés de portage sont libres de fixer leur propre taux. Généralement, le pourcentage appliqué varie de 5 à 15 %.

Le portage salarial représente une alternative intéressante pour les professionnels travaillant à leur propre compte. Cette forme d’emploi offre la possibilité de gérer son activité de manière autonome sans soucis administratifs. À la différence du travail indépendant, elle ouvre droit à une protection sociale.

Ces avantages motivent plusieurs consultants à intégrer une société de portage. Un contrat de travail est signé entre les deux parties spécifiant les droits et obligations de chacun. La société de portage en qualité d’employeur fournit alors des prestations pour sécuriser l’activité du salarié porté. En contrepartie, une commission à titre de frais de gestion portage salarial lui est due.

Qu’est-ce que les frais de gestion portage salarial ?

Les frais de gestion constituent le chiffre d’affaires des sociétés de portage. Ils sont prélevés sur celui des salariés portés en échange des prestations fournies.

En effet, la mission des sociétés de portage consiste à réaliser les démarches administratives à la place des salariés portés. Elles se chargent alors de la facturation et du recouvrement des créances. La gestion de la comptabilité relève aussi de leurs fonctions. Avec ces services, le consultant peut se focaliser sur la prospection, la réalisation des missions et l’actualisation de ses compétences.

Différentes prestations sont également incluses dans les offres en portage salarial. Les sociétés de portage permettent aux consultants de mieux gérer la fluctuation de leurs revenus. Le versement du salaire s’effectue, en principe, à une date fixe même si le client n’a pas réalisé un paiement. La sécurité financière est d’ailleurs renforcée par une garantie du paiement des rémunérations.

Pendant son intervention auprès des clients, le salarié porté bénéficie d’une assurance responsabilité civile professionnelle. D’autres formes d’accompagnement peuvent aussi être proposées par les sociétés de portage :

  • Un soutien juridique ;
  • Un accès à extranet ;
  • Des plans de formations ;
  • Des rencontres professionnelles ;
  • Un accès à leurs réseaux professionnels élargis, etc.

Les frais de gestion couvrent alors l’ensemble de ces prestations. À noter que les sociétés de portage peuvent librement fixer leurs tarifs. Elles ont l’obligation de les expliciter clairement.

Pour que le consultant porté puisse bénéficier des privilèges des salariés classiques, il verse des cotisations. Bénéficier d’une protection sociale implique, en effet, des charges salariales et patronales. Ces obligations sont prélevées sur le salaire, les charges patronales pouvant représenter 34 à 47 % du chiffre d’affaires.

Durant la validité du contrat de travail en portage salarial, le salarié porté a accès à un compte d’activité. Le payement des factures par les clients et les différents prélèvements y sont détaillés.

Comment sont appliqués les frais de gestion ?

Pour déterminer le salaire net d’un consultant porté à son chiffre d’affaires seront appliqués les frais de gestion. La déduction se fait ensuite lors de la facturation. Les détails des calculs pouvant être longs, plusieurs entreprises de portage proposent de faire une simulation de portage salarial. Les coûts soustraits de son éventuel salaire peuvent alors être explicités.

Il est d’ailleurs conseillé de comprendre le détail de ces calculs avant d’intégrer une société de portage. Le consultant peut ainsi analyser le rapport qualité-prix entre les commissions prélevées et les prestations proposées. Des employeurs ont la possibilité d’afficher des tarifs peu élevés mais l’accompagnement ne couvre pas les besoins du salarié porté.

Les frais de gestion sont généralement compris entre 5 à 15 % du chiffre d’affaires. Une même société de portage peut proposer plusieurs offres avec des taux différents. La gamme de la prestation proposée en dépendra.

La fixation du pourcentage déduit dépend, entre autres :

  • Du taux journalier moyen du consultant ;
  • De la régularité de ses missions ;
  • De la durée de son contrat ;
  • De l’envergure des tâches administratives relatives à ses activités ;
  • De l’absence d’une clause de paiement d’acompte lors de la négociation avec les clients, etc.

Le montant du chiffre d’affaires fait aussi partie des facteurs qui déterminent le taux appliqué. Les frais de gestion représentent une faible charge pour les consultants avec un revenu élevé.

Des salariés portés peuvent également soumettre des demandes spécifiques à leur société de portage salarial. Disposer d’un service de secrétariat ou bénéficier d’une avance sur salaire en sont des exemples. Avec de tels besoins, ils devront payer des frais de gestion plus élevés.

Ajustez pour changer votre salaire
Mode de facturation
Au forfait Tarif journalier
Chiffre d'Affaires réalisé par mois
- de CA + de CA
Frais professionnels
Non Oui

Indépendant ou salarié ?

Optez pour les deux grâce au portage salarial

Plus de
7800 consultants
Parcours
de formation
Compte
d’activité en ligne
Offres
de missions
J'obtiens le meilleur salaire possible

On vous dit tout sur le portage salarial !

1 conseiller à votre écoute
J'obtiens le meilleur salaire possible
1 processus 100% dématérialisé

Nos références