Comprendre les honoraires des consultants indépendants

Le 5 août 2019

Comprendre les honoraires des consultants indépendantsLes consultants indépendants sont souvent un peu perdus lorsqu’ils doivent intégrer tous les paramètres relatifs à leurs honoraires, au fait de fixer correctement leurs tarifs. En effet, en tant qu’indépendant, le système de rémunération change complètement, par rapport à un salariat classique. Nous faisons ainsi le point avec vous, afin que consultants indépendants, comme clients, comprennent bien certains tarifs et ne dévalorisent pas financièrement la valeur de certaines prestations.

Comprendre les honoraires d’un consultant indépendant

Tout d’abord, pour payer et être payé à sa juste mesure en tant que consultant indépendant, il faut bien comprendre que le système de rémunération est spécifique.

Tout d’abord, afin de pouvoir justifier son tarif, il faut à la fois estimer le temps passé à produire la mission mais aussi le temps passé sur les tâches liées à votre activité : la prospection, la comptabilité, l’établissement de devis…Lorsque vous aurez défini votre tarif, il vous faudra le comparer au prix du marché pour qu’il soit compris de votre client. Vous vendez une prestation avec votre valeur ajoutée, sachez la défendre, ne la bradez pas.

Ainsi seront fixés vos honoraires réellement facturés dans le cadre de chaque contrat.

Gardez à l’esprit que vous avez une valeur qu’il s’agit de bien monétiser. Selon votre expérience, vos compétences, mais aussi vos frais annexes. Plus vous anticiperez en amont, plus vous assurerez votre stabilité sur le long terme. Il s’agit donc de bien faire attention entre fixation des tarifs de « base » et rémunération, honoraires réellement perçus. Ainsi, comment fixer ses tarifs de consultant indépendant ?

La question se pose souvent de la base du tarif à appliquer. Faut-il pratiquer un tarif au forfait, à la journée, à l’heure ? Cela peut dépendre de plusieurs facteurs :

  • Si la prestation est ponctuelle ou régulière
  • Si vous devez intervenir en mission chez le client

De plus, vos tarifs seront amenés à varier très sensiblement, selon que :

  • La prestation comprend de fortes contraintes et enjeux
  • La prestation requiert un haut niveau de compétences et de savoir faire

Le TJM (Taux Journalier Moyen) est le montant de facturation à la journée, de manière « forfaitaire », c’est-à-dire sans compter le nombre d’heures. Le THM (Taux Horaire Moyen) représente le tarif horaire par heures travaillées. C’est un tarif utilisé dans le cadre de missions ponctuelles, et qui ne représentent que peu d’heures hebdomadaires.

Comment calculer votre TJM ?

Certains freelances se réfèrent au salaire qu’ils avaient dans leur précédent emploi, lorsqu’ils étaient salariés dans une entreprise. Ainsi, par exemple, pour un salaire moyen de 4000 euros :

  • Salaire brut mensuel : 4000 €
  • Frais de fonctionnement (+10%) : 4 400 €
  • Charges patronales statut cadre (x 1.54) : 6 776 €
  • Base 19 jours en moyenne travaillés par mois (soit 228 jours par an déduction des 5 Semaines de congés payés et des 5/7 jours fériés)
  • Taux journalier plancher : (6 776/ 19) = 356.63 € HT par jour

Ce mode de calcul vous aidera à déterminer votre tarif, mais sur la base d’un temps plein. Or, n’oubliez pas qu’un freelance ne peut être chargé à 100%, dans la mesure où il doit consacrer une partie de son temps à la prospection, sa comptabilité, ses déclarations, ses devis…Il faut donc savoir estimer le temps passé à ces activités annexes mais indispensables, et pouvoir réinjecter dans votre tarif, cette valorisation de temps.

Une autre façon de déterminer votre TJM est de vous renseigner auprès de freelances expérimentés.

Enfin, sachez qu’il existe un simulateur de TJM sur la base du chiffre d’affaires que vous estimez. Ces simulateurs vous permettront aussi d’estimer vos charges et vos impôts.

Les honoraires des consultants indépendants sont spécifiques

Lorsqu’un acheteur décide de faire appel à un consultant indépendant et qu’il découvre que son tarif est trois à quatre fois moins cher que le tarif des cabinets de consultants, il ne peut s’empêcher de craindre pour la qualité de la prestation.

Comme dans beaucoup de métiers, on a longtemps cru que celui ou celle qui quittait une entreprise ou un cabinet pour devenir indépendant avait été en fait licencié pour motif d’incompétence.

En réalité, de plus en plus de personnes choisissent ce mode de travail.

Alors, comment rassurer cet acheteur ? En lui expliquer tout simplement que le fait d’être consultant indépendant est un choix délibéré. En effet, 100% des freelances de haut niveau ont choisi eux-mêmes ce statut pour davantage d’autonomie, pour pouvoir exercer leur métier d’une autre manière, sans avoir à subir une hiérarchie et pression administrative, non indispensable pour mener à bien leur mission. Vous prouverez ainsi à l’acheteur que le prix n’est pas un critère de niveau de qualité du travail. Vous lui expliquerez qu’en n’étant plus en entreprise, un grand nombre de frais et charges disparaissent (location du cabinet, frais de gestion, de management…) et que de ce fait, vous êtes en mesure d’effectuer une mission de qualité.

Le portage salarial pour une meilleure gestion de ses honoraires d’indépendant

Pour les consultants indépendants qui souhaitent une meilleure stabilité, sécurité pour leurs honoraires, il existe heureusement la solution du portage salarial pour éviter trop d’administratif.

En effet, de plus en plus de freelances ont recours au portage salarial pour se décharger de tout le travail administratif pour ne se consacrer qu’à leur cœur de métier. Le portage salarial, reconnu par le droit du travail, vous permet de travailler en toute autonomie, tout en vous apportant une couverture sociale. En effet, en faisant appel à une société de portage, le freelance obtient un statut de salarié, lui permettant donc de percevoir un salaire, déduction faite des charges patronales et salariales et des frais de commission de la société). A ce titre, le freelance peut, entre autres, bénéficier d’indemnités chômage selon la durée des missions conduites.

En somme, en appliquant avec précaution tous les facteurs qui entrent vraiment dans vos honoraires finaux de consultant indépendant, vous devriez gagner en sérénité, en crédibilité et surtout en rémunération. N’hésitez pas à en discuter avec vos clients et avec votre société de portage. Vos honoraires ne doivent plus être un frein à la réussite de votre activité de consultant indépendant.



< Retour à la liste des actualités

Événements

Marseille
17/10/2019
Réunion d'information sur le portage salarial

Chaque mois, ABC Portage organise des réunions d´information dans les grandes villes de France et en visioconférence...

Lille
22/10/2019
Réunion d'information sur le portage salarial

Chaque mois, ABC Portage organise des réunions d´information dans les grandes villes de France et en visioconférence...

Visio conference
24/10/2019
Réunion d'information sur le portage salarial

Chaque mois, ABC Portage organise des réunions d´information dans les grandes villes de France et en visioconférence...

Simulez votre salaire

EN PORTAGE SALARIAL !

FICHE PRATIQUE CONSULTANT

Besoin de conseils pour développer
votre activité de consultant ?

Télécharger

Notre newsletter


ESPACE CONSULTANT

Créez, développer et gérez votre activité de
consultant grâce au bureau virtuel ABC Portage

Découvrir