Comment cumuler le portage salarial et l’auto-entreprenariat ?

Il est tout à fait possible de cumuler auto-entrepreneur et portage salarial. Voici tout ce qu’il faut savoir pour profiter des avantages de ces deux statuts. Le portage salarial c’est quoi ? Quels avantages et inconvénients par rapport au statut micro-entrepreneur ?

Choisir entre portage salarial et auto-entrepreneur ?

Lorsque l’on souhaite devenir freelance sans se perdre dans les méandres de la création d’entreprise, on hésite souvent entre plusieurs possibilités : le portage salarial, la micro-entreprise ou d’autres statuts freelance. Ces deux dispositifs permettent de démarrer rapidement et simplement une activité de freelance et ont chacun leurs avantages. La micro-entreprise a comme atout d’avoir très peu de charges (environ 23 % pour une activité de services et 13,9 % pour une activité commerciale). Par contre, en étant auto-entrepreneur, un consultant indépendant dépend du RSI, bien moins protecteur que le régime général. Les bénéficiaires du RSI ont en effet une couverture maladie et des cotisations retraite moindre que les salariés. Ils ne bénéficient pas non plus des allocations chômage.

En micro-entreprise, le chiffre d’affaires annuel est de plus limité à 33 100 € pour les services et 82 800 € pour une activité commerciale. Un freelance qui choisit le portage salarial aura la même protection sociale qu’un salarié (assurance maladie, retraite et chômage) tout en conservant sa liberté de travailleur indépendant. Il peut aussi s’appuyer sur tous les services proposés par sa société de portage (réseau, formations…) pour développer son activité sans limitation de chiffre d’affaires. En contrepartie, les charges sur le chiffre d’affaires réalisé sont de l’ordre de 50 %. La société de portage reverse en effet les prestations facturées sous forme de salaire au freelance après avoir déduit les prélèvements sociaux et les frais de gestion.

Un freelance en portage salarial signe un contrat de travail, CDD ou CDI, avec une société de portage. Comme tout salarié, il peut donc avoir une activité complémentaire d’auto-entrepreneur. De nombreux freelances choisissent d’ailleurs d’être à la fois en portage salarial et micro-entrepreneur. Les seules conditions à respecter pour cumuler portage salarial et auto-entreprise sont en effet le devoir de loyauté envers son employeur et le respect de la durée légale maximum du travail. Chaque freelance peut ainsi choisir de réaliser une mission en portage salarial ou pour le compte de sa micro-entreprise en se basant sur des critères qui lui sont propres.

Cumuler portage salarial et micro-entreprise

Certains freelance préféreront avoir leur activité principale en portage salarial et choisiront en complément la micro-entreprise alors que d’autres feront le choix inverse. Premier cas de figure possible : le micro-entrepreneur qui atteint le chiffre d’affaires maximum autorisé. Il lui est alors facile de continuer son activité de freelance en effectuant ses nouvelles missions en portage salarial. D’autres critères peuvent également influencer le choix entre micro-entreprise et portage salarial pour réaliser une mission.

Certaines missions nécessitent par exemple de nombreux frais (frais de déplacement, de logement…). Mieux vaut alors réaliser la mission en portage salarial pour pouvoir se faire rembourser ces frais de mission. De même, si vous devez réaliser des investissements importants pour vous lancer en tant que freelance, le portage salarial peut être dans un premier temps plus avantageux. La typologie de vos clients est également à prendre en compte. La micro-entreprise est ainsi idéale pour réaliser des missions brèves pour des petits clients. Par contre, le portage salarial sera plus à même de rassurer et d’intéresser les grands comptes. Privilégier le portage salarial ou le statut d’auto-entrepreneur pour réaliser ses missions est aussi affaire de préférences personnelles.

Un freelance qui aime ou qui a besoin d’être accompagné dans le développement de son activité d’indépendant aura une préférence pour le portage salarial. Par contre, le freelance farouchement attaché à son indépendance sera avant tout auto-entrepreneur avant d’être en portage salarial. Bien connaître les points forts de chacun de ces statuts vous permettra finalement de cumuler les avantages du portage salarial et ceux de la micro-entreprise pour une vie de freelance réussie !

En savoir plus sur les statuts du freelance / travailleur indépendant :

Événements

Simulez votre salaire

EN PORTAGE SALARIAL !

Réunions d’information

PROCHES DE CHEZ VOUS...

Voir les dates

OFFRES DE MISSIONS

Consultez les offres de missions et
postulez en ligne gratuitement

Voir les offres

FICHE PRATIQUE CONSULTANT

Besoin de conseils pour développer
votre activité de consultant ?

Télécharger

FORMATION E-LEARNING

Formez-vous au métier de consultant en
e-learning et décrochez votre certificat
de réussite !

Découvrir

Notre newsletter