Comment calculer ses allocations chômage en portage salarial ?

L’un des nombreux avantages du portage salarial est qu’il permet aux freelances de bénéficier des allocations chômage comme les salariés ayant perdu leur emploi. A quel montant d’aides pouvez-vous prétendre et sous quelles conditions ? Explications.

Portage salarial et allocations chômage

Tout en étant entièrement libre de trouver, négocier et gérer ses missions, le freelance qui choisit de travailler en portage salarial signe un contrat de travail avec une société de portage. Il peut donc bénéficier, au même titre qu’un salarié, d’allocations chômage lorsqu’une mission se termine ou en complément de revenus pour un travail à temps partiel. Pour recevoir l’ARE, ou allocation de retour à l’emploi, le travailleur freelance doit néanmoins remplir certaines conditions spécifiques au portage salarial. Il doit doit tout d’abord exister un lien de subordination entre le porté et la société de portage. Cette dernière doit également être spécialisée dans le portage salarial tout en remplissant toutes les obligations d’un employeur : suivi médical, acquittement des cotisations sociales, etc. Le freelance porté doit quant à lui exercer des missions de services avec une rémunération minimum de 2 413 euros bruts par mois en équivalent temps plein sur les 3 derniers mois.

Quel montant d’allocations chômage après une mission en portage salarial ?

Le statut de freelance porté vous offre tout d’abord un filet de sécurité entre 2 missions effectuées en portage salarial. Lorsque, faute de mission, votre contrat de travail en portage salarial cesse, la société de portage vous fournit une attestation employeur qui vous permet de vous inscrire à Pôle Emploi. Vous percevrez alors l’ARE si les missions effectuées dans le cadre du portage salarial ont une atteint une durée minimum au moment de votre inscription en tant que demandeur d’emploi : 4 ois soit 88 jours travaillés ou 610 heures sur les 28 derniers mois si vous avez moins de 50 ans. Si vous avez plus de 50 ans, il vous faudra cumuler 610 heurs sur les 36 derniers mois. Les indemnités chômage que vous toucherez sont fonction du salaire que vous avez perçu pendant vos missions. Votre rémunération brute est divisé par la durée de la mission afin de calculer un salaire journalier de référence (SJR). Les indemnités que vous toucherez par jour non travaillé correspondent à 57 % de ce salaire journalier de référence ou à 40,4 % du SJR auxquels 11,84 euros sont ajoutés. Vous bénéficierez de la formule la plus avantageuse. La durée de l’indemnisation dépend de la durée des missions effectuées avant votre inscription à Pôle Emploi.

Cumuler portage salarial et allocations chômage

Il est également tout à fait possible de cumuler mission à temps partiel en portage salarial et allocations chômage. Vous devez alors être inscrit à Pôle Emploi tout en ayant effectuant une ou des missions en portage salarial. Pour calculer mensuellement l’ARE qui complétera le revenu procuré par votre travail de freelance, Pôle Emploi se base sur vos revenus précédents pour calculer votre salaire journalier de référence (SRJ) de consultant. Ce SRJ servira à calculer l’allocation mensuelle que vous percevriez si vous n’exerciez aucune activité. Vous percevrez alors une aide mensuelle égale à cette allocation calculée diminuée de 70 % de votre salaire de consultant. Autre point à avoir en tête, cumuler mission en portage salarial et allocations chômage vous permet de prolonger votre durée d’indemnisation chômage. Si vous travaillez par exemple 10 jours dans le mois, votre période d’indemnisation sera prolongée d’autant.
Les démarches à effectuer pour bénéficier des allocations chômage peuvent sembler contraignantes aux yeux de certains. Lorsque vous êtes inscrit à Pôle Emploi, il vous faut en effet actualiser votre situation tous les mois. Mais percevoir l’ARE peut vous permettre de sécuriser votre parcours de travailleur indépendant. C’est un un coup de pouce intéressant à ne pas négliger quand on abandonne son poste de salarié pour devenir freelance ou que l’on doit faire face à une baisse importante de son activité d’indépendant. C’est aussi un filet de sécurité qui vous permettra de gérer avec plus de sérénité votre activité de freelance au quotidien.

Événements

12 décembre
Réunions d'information
Toulouse

Chaque mois, ABC Portage organise des réunions d´information dans les grandes villes de France et en visioconférence...

12 décembre
Journée découverte du métier de consultant
Paris

Toutes les réponses à vos questions sur le métier de consultant : son rôle, sa mission, sa posture, ses limites...

13 décembre
Journée découverte du métier de consultant
Marseille

Toutes les réponses à vos questions sur le métier de consultant : son rôle, sa mission, sa posture, ses limites...

Simulez votre salaire


Réunions d’information

Réunions d’information

Découvrez gratuitement le portage salarial près de chez vous ou en visioconférence

Voir les dates
Formation offerte

Formation offerte

Découvrez gratuitement le métier de consultant lors d’une journée de formation

Voir les dates
Fiches pratiques du consultant

Fiches pratiques du consultant

Besoin de conseils pour développer votre activité de consultant ?

Télécharger gratuitement

Notre newsletter