Comment ça marche le portage salarial ?

Vous recherchez quel est le statut le plus adapté pour exercer votre activité de freelance ? Avez-vous pensé au portage salarial ? Nous vous expliquons en détail le fonctionnement de ce statut.

Démarrer une mission en portage salarial.

Le portage salarial est une relation contractuelle tripartite e ntre une société de portage, un freelance et ses clients. Chacun de ces acteurs a des rôles bien définis, encadrés par des textes de lois. Le freelance a un rôle moteur dans cette relation contractuelle. Le travailleur porté démarche en effet ses clients potentiels et négocie les missions : contenu, durée, dates, tarification… La société de portage n’intervient en aucun cas dans cette phase de négociation qui est de l’entière responsabilité du freelance. Ce dernier est ainsi entièrement libre de choisir sa clientèle et ses missions. Une fois que travailleur indépendant et client sont d’accord sur le périmètre et le contenu de la mission, le freelance s’adresse à sa société de portage qui entre alors en contact avec l’entreprise cliente. Si la mission entre dans le cadre du portage salarial, la société de portage fait signer un contrat de mission au client et, si ce n’est déjà fait, un contrat de travail au freelance. Ce contrat de travail est adapté aux caractéristiques de la ou des missions effectuées en portage salarial : CDD, CDI, temps partiel ou complet, au statut intermittent…

Le déroulement d’une mission en portage salarial

Lorsque le travail pour le compte du client a commencé, le freelance doit juste informer régulièrement sa société de portage de l’avancement de la mission pour que celle-ci puisse facturer le client. La société de portage va en effet prendre en charge toute la gestion administrative des clients du porté : signature du contrat, facturation, recouvrement, relances éventuelles… En tant qu’indépendant porté, vous travaillerez ainsi sous le numéro de registre du commerce de votre société de portage. En parallèle, elle vous versera en fin de chaque mois un salaire proportionnel aux montants perçus dans le cadre des missions effectuées. Comme tout employeur, la société de portage s’occupe en effet de la gestion salariale : déclaration à l’Ursaff, cotisations pour la sécurité sociale, la retraite, Pôle Emploi, responsabilité civile professionnelle…. Le travailleur indépendant en portage salarial bénéficie donc d’un grand nombre d’avantages liés au statut de salariés tout en gardant une grande liberté de choix et d’organisation de ses missions. Les relations contractuelles entre un freelance porté et une société de portage salarial sont également beaucoup plus souples que le lien classique qui lie un salarié à son employeur. Lorsqu’à l’issue d’une mission, le freelance porté n’a pas de nouvelles missions, le contrat de travail s’arrête et la société de portage verse au travailleur indépendant le solde de tout compte et lui fournit une attestation qui lui permettra de s’inscrire à Pôle Emploi.

Quelles missions peut-on faire en portage salarial ?

Le portage salarial est donc un statut à la fois souple et sécurisant qui peut intéresser des freelances aux profils très variés : jeune diplômé, cadre expérimenté, retraité à la recherche d’un revenu complémentaire ou salarié cherchant un revenu d’appoint entre deux contrats de travail. Le portage salarial est aussi très bien adapté aux entreprises qui ont des besoins ponctuels, plus particulièrement pour des prestations intellectuelles : audit, conseil, management, expertise, communication… Il est ouvert à la plupart des domaines d’activités, à l’exception des professions libérales réglementées et des services d’aide à la personne. On retrouve cette même souplesse dans les possibilités de mission, qui peuvent être à temps complets ou partiel, être très courtes ou à plus long terme. La seule restriction concerne la durée maximale d’une mission, fixée à 3 ans. Il y a également un salaire minimum à respecter dans le cadre du portage salarial. Ce minimum est de 70 % du plafond mensuel de la sécurité sociale pour un freelance porté de moins de 3 ans d’expériences (soit 2 288 euros brut pour un temps plein en 2017) et de 75 % du plafond de la sécurité sociale pour un porté senior (soit 2 452 euros brut pour un temps plein en 2017).
Pour un freelance, le portage salarial est donc une solution simple et rapide à mettre en œuvre qui permet de faire rimer liberté et sécurité. De quoi se laisser tenter, non ?

Événements

12 décembre
Réunions d'information
Toulouse

Chaque mois, ABC Portage organise des réunions d´information dans les grandes villes de France et en visioconférence...

12 décembre
Journée découverte du métier de consultant
Paris

Toutes les réponses à vos questions sur le métier de consultant : son rôle, sa mission, sa posture, ses limites...

13 décembre
Journée découverte du métier de consultant
Marseille

Toutes les réponses à vos questions sur le métier de consultant : son rôle, sa mission, sa posture, ses limites...

Simulez votre salaire


Réunions d’information

Réunions d’information

Découvrez gratuitement le portage salarial près de chez vous ou en visioconférence

Voir les dates
Formation offerte

Formation offerte

Découvrez gratuitement le métier de consultant lors d’une journée de formation

Voir les dates
Fiches pratiques du consultant

Fiches pratiques du consultant

Besoin de conseils pour développer votre activité de consultant ?

Télécharger gratuitement

Notre newsletter