portage salarial

Le métier de formateur

« Former les hommes, ce n’est pas remplir un vase, c’est allumer un feu. »

Aristophane, poète grec

 

Comme l’avait écrit Aristophane il y a 26 siècles, la formation n’est pas une finalité. Le succès d’un formateur ne s’apprécie pas par sa capacité à transmettre des connaissances, mais par la faculté des personnes qu’il forme à s’émanciper dans leur vie professionnelle.

Être un formateur, c’est alors exercer un métier à part entière. Marché porteur bien qu’encore méconnu, la formation d’adultes attire pour sa flexibilité, pour sa polyvalence, pour la multiplicité et pour la diversité des opportunités de travail, sans minimiser son potentiel financier. Pour faire face à la précarité de l’emploi, le métier de formateur constitue une alternative professionnelle non négligeable. Mais alors, en quoi consiste réellement ce métier ? Et quel type de formation offrir ?

La nature du métier du formateur

Le formateur d’adultes propose des programmes de formation à destination d’un public varié, de tous les âges et de toutes les conditions socio-professionnelles.

Outre la diversité du public, le secteur de la formation concerne toutes les branches et toutes les activités des entreprises, selon le domaine d’expertise du formateur.

Il est accessible par les salariés, les travailleurs indépendants, les demandeurs d’emploi, les jeunes diplômés ou encore les seniors expérimentés.

Le formateur a pour mission de proposer une formation au plus près des besoins. En effet, qu’elle concerne une seule personne ou un groupe d’adultes, les élèves doivent acquérir des compétences adaptées à leurs besoins réels.

Le contenu pédagogique peut être ciblé comme la comptabilité, la maîtrise de logiciels ou l’apprentissage d’une langue étrangère ou plus complexe, comme le développement personnel ou le leadership. Dans tous les cas, l’idée est d’offrir à la cible des savoir-faire et des savoir-être adaptés aux impératifs des entreprises et au marché professionnel.

De plus, la formation serait soit du « sur mesure », ou à la demande de la cible, soit « prête à l’emploi », ou prédéfinie par le formateur selon les besoins du marché. Elle peut être ponctuelle ou périodique et est composée de plusieurs sessions, dont le nombre sera défini selon le programme et les aptitudes des élèves.

Le formateur élabore et anime des cycles de formation dans le secteur privé ou dans le public. Son objectif étant de partager des compétences utiles et utilisables sur le terrain, il doit être en mesure d’adapter ses enseignements en fonction des besoins. Par conséquent, la formation porte sur des savoirs ou connaissances précis correspondant à la demande de la cible, selon une méthode pédagogique adaptée.

Le formateur ne se limite pas à partager des connaissances ni à animer des conférences. Sa mission inclut également la conception du contenu pédagogique, puis la gestion du déroulement de la formation. Il peut être amené à créer des exercices et des mises en situation, à établir des documents de synthèse et autres outils pédagogiques. Dans un souci de perfectionnement, il devra aussi prévoir un bilan en fin de formation, pour pouvoir évaluer les acquis et les aptitudes de ses élèves en fonction des résultats de son intervention. Pour toutes ces raisons, le formateur peut cumuler plusieurs missions et responsabilités au sein d’une entreprise.

En tant que prestation de services, la formation se distingue par sa flexibilité. C’est la raison pour laquelle le formateur d’adultes peut travailler au sein d’une entreprise (en tant que salarié), proposer des séances dans ses propres locaux ou chez ses clients, ou encore se déplacer d’entreprise en entreprise (en tant que travailleur indépendant, portage salarial ou salarié d’un centre de formation spécialisé).

Mais peu importe l’endroit où il exerce, le formateur doit faire preuve d’une excellente autonomie intellectuelle et psychologique étant donné qu’il serait confronté à un public varié. Cela est d’autant plus capital lorsqu’il assure des formations sur site, au sein d’une entreprise qui n’est pas la sienne. En effet, il serait contraint de réguler les dynamiques du groupe, constitué généralement par une audience qui se connaît et qui a souvent un point de vue déjà arrêté sur une problématique donnée.

L’intervention du formateur salarié auprès des stagiaires et des débutants de son entreprise n’est pas non plus évidente. Et pour cause, il aura pour mission d’aider ses nouveaux élèves à assimiler des connaissances précises ou des techniques de travail bien définies, à réutiliser immédiatement dans leur quotidien et qui non maîtrisées, porteront atteinte à l’organisation interne de l’entreprise.

Le profil du formateur

Secteur très dynamique, la formation professionnelle convient à tous les statuts : celui de salarié, d’indépendant, ou encore de portage salarial.

La plupart du temps rattaché à des organismes de formation, le formateur peut rejoindre l’un des 55 000 centres existants en France.

Travail d’appui ou profession à plein temps, la formation pour adultes regroupe des formateurs aux profils très variés dont, la principale condition d’admission est l’expertise. Exerçant un métier à part, le formateur est bien plus qu’un enseignant ou un encadreur. Appréciée pour son côté lucratif, la formation a ses règles directives et ses domaines d’application que nul ne peut ignorer s’il souhaite en faire un métier.

Les différents types de formateurs

Il y a tout d’abord le formateur salarié, indépendant et en portage salarial. Ces deux derniers travaillent pour leur propre compte, que la mission consiste à former une seule personne ou un groupe. La prestation du formateur indépendant englobe un service de coaching et de conseils, d’où le rapprochement du métier de formateur à celui de consultant. Outre le travail de formation proprement dit, il devra également intégrer la recherche de clients et la prospection dans ses missions.

Les aptitudes marketing du formateur indépendant ou en portage salarial font, en effet, la différence entre les différents prestataires du milieu. Par ailleurs, il peut travailler dans les secteurs privé et public, avec une perspective d’accéder à un poste à responsabilité auprès de ses clients.

Les principaux centres de formation
Parmi les grandes enseignes du milieu où peuvent exercer ces formateurs figurent l’AFPA (Association pour la formation professionnelle des adultes – sous tutelle du Ministère du travail), les GRETA (groupements d’établissements publics locaux d’enseignement), le CESI (Centre des études supérieures industrielles) et la CEGOS (Commission générale d’organisation scientifique du travail). D’autres structures comme le CNAM, répertoriant plus de 150 centres d’enseignement, et les CCI (Chambres de Commerce et d’Industrie) avec plus de 200 centres en France, les chambres de métiers et de l’artisanat ou encore les chambres d’agriculture sont, également, susceptibles d’embaucher.

Dans ces cas, le formateur propose généralement ses prestations à des salariés, des demandeurs d’emploi, des travailleurs indépendants et des jeunes diplômés. Les cours sont dispensés sous forme de stages, de cours particuliers ou collectifs.

Enfin, se distingue un autre type de formateur, le salarié d’une même entreprise que ses élèves. En tant que collaborateur direct, il se distingue par son intégration dans le système de l’entreprise et est amené à concevoir une méthode et un contenu pédagogique adapté aux besoins internes. Rattaché à la direction des ressources humaines, il dispense généralement des séances continues, bien que sa principale fonction ne soit pas nécessairement associée à la formation.

Le formateur qui exerce au sein de sa propre entreprise transmet généralement des connaissances spécifiques sur un besoin immédiat et précis de la production interne. Il peut s’agir de l’utilisation d’un nouvel outil, de l’adoption d’une méthodologie nouvelle ou des cours sur un savoir-faire précis comme la comptabilité ou l’étude d’une langue étrangère. L’intervention du formateur peut également englober le ‘savoir-être’ en entreprise, comme la gestion des conflits ou du stress au travail, le leadership… Ce type de prestation, généralement classé « surmesure», s’adresse aux clients ou aux collègues.

Les différentes rémunérations

formateur adulte

resp formation

Profession rémunératrice, la formation s’exerce soit selon des contrats à durée déterminée (CDD), soit des contrats à durée indéterminée (CDI). Les professionnels indépendants peuvent notamment choisir de facturer à l’heure ou à la journée. Selon les niveaux de qualification, les spécialités et les expériences, ils peuvent porter le titre d’animateur de formation ou celui de conseiller en formation ou de consultant en formation.

La rémunération peut être beaucoup plus conséquente pour les responsables en formation exerçant dans un domaine d’expertise pointu et reconnu. C’est ainsi qu’un formateur indépendant exerçant dans les finances peut facilement facturer ses prestations jusqu’à 1000€ par jour d’intervention.

Outre les avantages financiers, le métier de formation permet d’accéder à diverses opportunités de carrière. En plus d’une spécialisation dans son domaine d’expertise, le formateur peut notamment envisager de pourvoir à des postes de responsabilité dans les ressources humaines et dans la pédagogie, ou de devenir coach, consultant, formateur conseil…

Grâce à l’évolution de l’Internet, de nouvelles activités professionnelles fleurissent comme celles de l’eformateur et l’e-learning, lesquelles s’adaptent parfaitement aux perspectives d’avenir de nombreux formateurs professionnels. Outre les organismes de formation, les débouchés sont également diversifiés et offrent d’excellentes opportunités professionnelles.

C’est notamment le cas des cabinets de conseil, fortement plébiscités par les consultants en formation et des directions des ressources humaines, recommandées aux formateurs experts.

Permettant aux apprentis et aux stagiaires d’acquérir de nouvelles connaissances et aux professionnels d’évoluer dans leurs métiers, le formateur d’adultes intervient dans toutes les phases de production.

Mais alors, comment et par où commencer si l’on choisit d’être un formateur ?

Sommaire du Guide du Formateur

IntroductionLe métier de formateurComment devenir formateur ?Réussir son activité de formateurConclusion

Événements

12 décembre
Réunions d'information
Toulouse

Chaque mois, ABC Portage organise des réunions d´information dans les grandes villes de France et en visioconférence...

12 décembre
Journée découverte du métier de consultant
Paris

Toutes les réponses à vos questions sur le métier de consultant : son rôle, sa mission, sa posture, ses limites...

13 décembre
Journée découverte du métier de consultant
Marseille

Toutes les réponses à vos questions sur le métier de consultant : son rôle, sa mission, sa posture, ses limites...

Simulez votre salaire


Fiches pratiques du consultant

Fiches pratiques du consultant

Besoin de conseils pour développer votre activité de consultant ?

Télécharger gratuitement

Notre newsletter


Espace consultants

Espace consultants

Créez, développez et gérez votre activité de consultant grâce au bureau virtuel ABC Portage

Découvrir