Le Guide du Freelance

« Je n’ai jamais rêvé du succès. J’ai travaillé pour l’obtenir ».

La plupart des freelances partagent cette vision pragmatique d’Estée Lauder, fondatrice de la marque éponyme et leader mondial de la cosmétique. Et pour cause, être freelance suppose de détenir une réelle détermination pour concrétiser ses propres rêves. S’émanciper dans son travail en optant pour le statut de freelance, c’est le meilleur moyen pour réussir face à la précarité du monde professionnel.

Nous allons voir dans ce guide, les motivations et les techniques pour vous lancer en tant que freelance, ainsi que les avantages et les inconvénients que présente ce mode de fonctionnement. Mais avant tout, êtes-vous fait pour le travail d’indépendant ?

Sommaire

Freelance, pour être son propre chef

Le terme « freelance » est un anglicisme désignant une réalité universelle et innovante : celle du travailleur qui exerce une activité professionnelle indépendante. En d’autres termes, il s’agit d’une personne qui travaille à son propre compte, en étant à la fois un entrepreneur et son propre employé. Il effectue de manière indépendante, les services qu’il propose à ses différents clients.

Sur le plan juridique, le freelance peut être un auto-entrepreneur, exercer en tant qu’entreprise individuelle sous le régime EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée), ou encore le portage salarial. Si dans le premier cas, le travailleur indépendant agit pour son propre compte des années durant, le freelance « hybride » jongle, en revanche, de manière intermittente entre le statut d’indépendant et celui de salarié. Dans ce dernier cas, il cumule les CDD et les CDI entre les périodes de freelance compte tenu de l’hétérogénéité de sa situation professionnelle.

Mais quel que soit son choix en matière de fréquence, de durée ou de régime dans l’exercice de sa profession, le freelance est à la fois entrepreneur, propriétaire et employé. Maître de ses décisions marketing et exécutives, il s’émancipe de toute forme de subordination dans son travail. Les seuls impératifs du freelance sont, d’ailleurs, les exigences et les demandes de sa clientèle.

Les domaines d’expertise

Le statut de freelance coïncide parfaitement avec les nouvelles formes de l’économie actuelle. Avec l’essor du web et des métiers qui en découlent, la plupart des freelances exercent dans l’informatique, la communication, le conseil, l’infographie, la traduction, la formation… Cependant le travail en freelance couvre un large choix de domaines professionnels de telle sorte qu’il soit possible d’exercer qu’importe le domaine d’expertise. Le freelance doit avoir un minimum de savoir-faire en « service client » étant donné qu’il prospecte généralement sa propre clientèle et assure les échanges en cours de production.

La rémunération du freelance varie énormément selon ses domaines d’expertise. Et pour cause, il n’existe pas de barème minimum obligatoire comme c’est le cas des salariés. Le freelance peut notamment fixer un tarif horaire de base, facturer à la journée ou encore établir un forfait par mission. Etant donné que le travailleur indépendant exerce seul (ou avec l’aide de collaborateurs d’appui), il peut choisir d’émettre un contrat écrit ou verbal ainsi que de demander un acompte ou non selon le volume du travail et la valeur ajoutée des prestations.

Freelance, pour la liberté professionnelle

Le statut de freelance connait un réel succès ces dernières décennies. En effet, il représente actuellement plus de 40% de la force de travail aux Etats-Unis, soient 53 millions de travailleurs indépendants. En Europe, 15% des personnes exerçant une activité professionnelle ne sont pas salariées ou exercent un job d’appui en tant que travailleurs indépendants. En 10 ans, le nombre de travailleurs à domicile a également explosé en France. En effet, une étude menée en 2014 par l’Institut national de la statistique et des études économiques, puis reprise par Hopwork (une plateforme de mise en relation des freelances et des entreprises) a dévoilé que le statut de freelance regroupe près de 700 000 personnes, soit un travailleur indépendant sur 10.

Un tel engouement pour l’activité non salariée détient de réelles répercussions sur les embauches en CDI. L’idée de travailler à son rythme et chez soi ainsi que le fait d’être son propre patron convient parfaitement au mode de vie sédentaire et aux habitudes de consommation actuelles. Au regard de la précarisation des métiers, de plus en plus de chefs d’entreprise n’hésitent plus à diminuer leur masse salariale et optent pour l’émancipation professionnelle de leurs collaborateurs en privilégiant le statut de freelance.

Toutefois si le monde du freelance connait un léger retard en France par rapport au reste de l’Europe, c’est notamment lié au fait que le travail indépendant n’est pas de tout repos. Effectivement avant l’éclosion du portage salarial, outre la réalisation proprement dite des missions, le freelance devait assurer la gestion administrative (comptabilité, trésorerie, gestion des impayés…) et la relation marketing (prospection commerciale, communication, relance client…). A cela s’ajoutait l’absence de « filet de sécurité » propre au code du travail des salariés, dont l’allocation chômage.

Freelance, parce que le marché du travail suit les tendances

Le contexte économique détient une influence directe sur le marché du travail. Durant la seconde moitié du XXe siècle, l’emploi salarié a connu un essor réel, suite à la baisse des exploitations agricoles. Mais rapidement, un revirement des tendances a été constaté en faveur du travail indépendant. En cause, l’accroissement des postes en télétravail, l’évolution de la consommation, sans oublier le contexte de chômage élevé. Selon l’INSEE, ce revirement majeur dans l’univers professionnel a également eu pour origine la création du statut de l’autoentrepreneur en 2009.

Ainsi entre 2006 et 2016, une croissance de 36% en faveur du travail indépendant a été constatée en France. Plus de 550 000 employés ont rejoint le statut de Freelance et exercent des activités aussi diversifiés qu’évolutives, notamment dans le secteur du commerce, de la santé, du bâtiment, des professions libérales, artisanal, mais aussi pour tous les métiers du service.

Non seulement, ils ont trouvé dans ce statut le moyen de s’émanciper dans leurs vies professionnelles (grâce à la possibilité de se perfectionner et de s’épanouir), mais le travail indépendant leur a aussi permis de faire face aux difficultés rencontrées dans la recherche d’un emploi salarié. Parmi les motivations des freelances les plus évoquées sont les  rémunérations perçues. En effet, 46.6% des travailleurs indépendants estiment que ce mode de fonctionnement permet de gagner plus qu’un salaire en CDI.

Freelance, pour une nouvelle forme de travail

69% des travailleurs indépendants ont été attirés par la liberté du télétravail selon une étude menée par Hopwork. Etre freelance suppose, en effet, travailler à son rythme, à l’heure et à l’endroit que l’on veut. En quête d’une vie plus active et libérée des contraintes des heures de bureau, les travailleurs indépendants voient en ce statut l’opportunité de se développer dans leurs vies professionnelles, tout en restant disponibles à tout moment pour leurs occupations personnelles.

Peu importe vos motivations, il est clair que le statut de freelance est une excellente alternative pour faire face à la morosité du marché salarial. Le statut de freelance n’est pas soumis aux régimes du marché salarial. Le travailleur indépendant n’est pas obligé de passer par les demandes et par les offres d’emploi pour conclure un contrat. De plus, il est préservé des risques de licenciement pour des raisons économiques étant donné que ses interventions sont ponctuelles et flexibles. Étant dans la capacité d’offrir des services au meilleur rapport qualité-prix, le freelance, sous-traitant et micro-entrepreneur sont désormais les principaux acteurs du monde du travail.

Freelance, un mode de vie

La plupart des freelances partagent cette conviction : le travail indépendant est synonyme de liberté. Les absences de cadre de travail imposé, de limite d’activité et de hiérarchie sont une aubaine pour tous ceux qui souhaitent s’émanciper dans leur vie professionnelle. Ils estiment, d’ailleurs, que le freelance va au-delà d’un statut professionnel et que c’est avant tout un mode de vie. Excellente alternative pour laisser libre cours à ses ambitions, à ses idées et à sa créativité, le télétravail permet de faire face à une expérience décevante en entreprise. Etant libre dans ses décisions, le freelance mise sur les atouts de la flexibilité professionnelle, inexistante ou presque en salariat.

Bien entendu, le travailleur indépendant œuvre souvent seul, mais pas forcément isolé. De ce fait, le statut de freelance est une occasion non négligeable pour améliorer son réseau grâce à des plateformes de co-working ou à sa société de portage.

En résumé, le freelance est un mode de travail qui détient des codes qui lui sont propres. Avant de poursuivre votre lecture de ce guide, demandez-vous alors si le statut du travailleur indépendant vous intéresse assez pour envisager de changer votre vision du monde du travail et de tourner le dos au salariat traditionnel.

Si vous avez répondu OUI, nous vous invitons à découvrir ici, la vie du freelance et les formes juridiques applicables dans ce milieu. Si vous avez encore des doutes, passons en revue les avantages et les inconvénients du travail indépendant ainsi que les techniques pour se lancer.

Événements

Nice
14/11/2019
Réunion d'information sur le portage salarial

Chaque mois, ABC Portage organise des réunions d´information dans les grandes villes de France et en visioconférence...

Rennes
19/11/2019
Réunion d'information sur le portage salarial

Chaque mois, ABC Portage organise des réunions d´information dans les grandes villes de France et en visioconférence...

Marseille
19/11/2019
Coaching

Décrochez vos prochaines missions lors des ateliers collectifs et intensifs de recherche de missions ABC Portage

Simulez votre salaire

EN PORTAGE SALARIAL !

FICHE PRATIQUE CONSULTANT

Besoin de conseils pour développer
votre activité de consultant ?

Télécharger

Notre newsletter


ESPACE CONSULTANT

Créez, développer et gérez votre activité de
consultant grâce au bureau virtuel ABC Portage

Découvrir