Simulateur retraite

calculer simuler retraite

Le calcul de la pension de retraite commence par la détermination du revenu annuel moyen. Les 25 années les plus fructueuses de la carrière du bénéficiaire seront prises comme référence. À ce salaire de référence s’applique ensuite un pourcentage de liquidation. Lorsqu’il s’agit d’une retraite à taux plein, un coefficient de 50 % sera retenu.

Le départ à la retraite, et donc l’arrêt des activités professionnelles, implique la diminution des revenus. Il est désormais nécessaire d’adopter un nouveau rythme de vie en accordant les dépenses aux ressources. En effet, les charges peuvent rester constantes alors que la pension représente en moyenne 50 % du salaire habituellement perçu. Plusieurs éléments affectent d’ailleurs la variation de ce pourcentage à partir duquel la pension sera calculée. On peut citer, entre autres, les trimestres d’assurance justifiés et le nombre d’enfants à charge. Pour apporter plus de précisions dans l’estimation du budget de retraite, un simulateur retraite est présenté dans cet article.

Quels sont les critères pour calculer sa retraite ?

Déterminer le montant de la pension passe par le calcul de deux éléments de base :

  • Le salaire annuel moyen (SAM) ;
  • Le taux de retraite.

La formule suivante peut alors s’appliquer :

  • Pension de retraite = SAM x taux de retraite x (nombre de trimestres travaillés / nombre de trimestres exigé)

Le SAM est obtenu à partir des 25 meilleures années du retraité pendant sa vie active. Les cotisations les plus importantes seront alors retenues, l’année de départ à la retraite n’étant pas prise en compte. Pour le calcul, il faut revoir l’ensemble des salaires obtenus depuis le premier poste jusqu’au départ à la retraite. Les salaires mensuels seront additionnés pour obtenir les annuités. Un coefficient de revalorisation s’applique à chaque année pour ajuster les sommes à l’évolution du cours de la vie. Une fois les 25 meilleurs salaires identifiés, obtenir leur moyenne permettra d’avoir le SAM.

Le montant perçu dépend également du taux appliqué. On parle d’une retraite à taux plein si ce coefficient atteint son maximum (50 %). Plusieurs facteurs peuvent contribuer à sa baisse ou sa hausse. D’un côté, on considère l’âge de départ à la retraite, mais aussi le nombre de trimestres validés.

Le nombre de trimestres nécessaires pour profiter d’une retraite à taux plein varie en fonction de l’année de naissance. À titre d’exemples, il est de 160 pour les personnes nées en 1948 ou avant. Le seuil atteint les 172 trimestres minimums pour les personnes nées en 1973 ou après. À noter que les périodes de chômage et de congé parental sont pris en compte dans les trimestres décomptés.

Si le nombre de trimestres exigé n’est pas atteint, une dégression appelé décote est appliquée. Un départ en retraite sans avoir atteint l’âge pour bénéficier d’un taux plein implique aussi une telle diminution. Le taux de décote dépend de l’année de naissance.

Pour les personnes nées après 1953, il est de 0,625 par trimestre manquant. Dans le cas contraire où le nombre de trimestres excède le minimum requis, une surcote s’ajoute au taux de retraite. 1,25 % par trimestre additif est alors appliqué.

Comment connaître une estimation de sa retraite ?

Pour estimer le montant de la pension de retraite, quelques cas pratiques seront présentés. Une personne née en 1974 doit par exemple valider 172 trimestres. Ayant rempli ce minimum requis, elle bénéficie d’un taux plein à 50 %. Si le montant de son SAM est à 40 000 euros, le calcul de la pension se fait comme suit :

  • 40 000 euros x 50 % x (172 / 172) = 20 000 euros annuels.

Le calcul diffère en cas de décote. Une personne née en 1974 qui doit valider 172 trimestres sera toujours prise comme exemple. À poser que seuls 168 trimestres ont été remplis et que le SAM s’élève à 40 000 euros. La détermination du montant de la pension passe d’abord par le calcul du taux de décote. La dégression applicable par trimestre manquant pour les personnes nées à partir de 1953 est de 0,625 %. Le calcul s’effectue alors comme suit :

  • Taux de décote = 0,625 % x (172 – 168) = 2,5 %.

Le taux de retraite s’obtient alors par la soustraction de ce taux de décote au taux plein de 50 %. Les 47,5% obtenus serviront de base pour obtenir le montant de la retraite qui se calcule comme suit :

  • 40 000 euros x 47,5 % (168/172) = 18 558,14 euros annuels.

Le même cas de figure sera repris pour la simulation d’une retraite avec surcote. Lors de son départ à la retraite, la personne à cependant validé 177 trimestres sur les 172 requis. Avec un taux de surcote de 1,25 % par trimestre supplémentaire, on obtient :

  • Taux de retraite = taux plein de 50 % + [1,25 % x (177 – 172)] = 56,25 %.

Le montant de la retraite annuelle perçue est donc calculé ainsi :

  • 40 000 euros x 56,25 % X (177 / 172) = 23 154,07 euros annuels.

À noter que le nombre d’enfants est considéré dans le calcul des droits pour la retraite. Des trimestres de majoration pour l’enfant peuvent être affectés aux parents.

Ajustez pour changer votre salaire
Mode de facturation
Au forfait Tarif journalier
Chiffre d'Affaires réalisé par mois
- de CA + de CA
Frais professionnels
Non Oui

Indépendant ou salarié ?

Optez pour les deux grâce au portage salarial

Plus de
7800 consultants
Parcours
de formation
Compte
d’activité en ligne
Offres
de missions
Label PEPS
J'obtiens le meilleur salaire possible

On vous dit tout sur le portage salarial !

1 conseiller à votre écoute
J'obtiens le meilleur salaire possible
1 processus 100% dématérialisé

Nos références