Travailleur indépendant retraite

travailleur indépendant retraite

Les travailleurs indépendants, comme les actifs affiliés au régime général, peuvent bénéficier d’une pension après leur départ en retraite. Le régime auquel ils sont affiliés ainsi que la caisse auprès de laquelle ils doivent cotiser dépendent de leur activité. Il est important de préparer le départ en retraite, au moins quelques mois à l’avance.

En France, le système de retraite relève d’un principe de solidarité commune. Il permet aux travailleurs de percevoir une pension après la cessation de leur activité. Pour ce faire, ces personnes cotisent durant leur carrière auprès de caisses dédiées afin d’accéder au droit de retraite. Les régimes de retraite auxquels le travailleur indépendant est affilié dépendent de son activité. En effet, le travailleur indépendant retraite ne relève pas de la même gestion que celle des salariés. Toutefois, il peut, lui aussi, bénéficier d’un régime général et d’un régime complémentaire ou supplémentaire. De plus, il doit se préparer en amont à leur départ en déposant leur demande quelques mois à l’avance.

Quelles sont les conditions pour obtenir une retraite de travailleur indépendant ?

Le fonctionnement des régimes de retraite en France est spécifique au type d’activité professionnelle exercée par l’assuré. Bien que non affiliés au régime général, les travailleurs indépendants peuvent accéder au droit de retraite.

Les formalités pour partir en retraite pour les travailleurs indépendants sont identiques à celles des salariés. L’âge légal de départ à la retraite est fixé à 62 ans. Celui du départ au taux plein automatique est de 67 ans. Comme ceux affiliés au régime général, ces travailleurs peuvent partir, sous conditions, en retraite anticipée à partir de 55 ans.

Afin de bénéficier d’une pension à taux plein, le travailleur indépendant doit avoir réuni un certain nombre de trimestres. Ce nombre varie entre 160 à 172 trimestres, selon l’année de naissance de l’assuré.

Quelles sont les cotisations retraite d’un travailleur indépendant ?

Comme les travailleurs salariés, les indépendants doivent verser des cotisations pour alimenter leur pension de retraite. Ils cotisent auprès de diverses caisses de retraite selon leur activité.

La retraite de base des dirigeants assimilés salariés qui pilotent une entreprise relève de la Cnav. Les cotisations pour la retraite complémentaire sont à verser à l’Agirc-Arrco. Le montant est fixé proportionnellement à leur niveau d’activité.

Sont parmi les affiliés au régime général de la sécurité sociale depuis 2018 :

  • Les artisans ;
  • Les commerçants ;
  • Les industriels.

Ils versent ainsi leurs cotisations à la Caisse d’assurance retraite. Le montant de leurs charges sociales est équivalent aux cotisations patronales et salariales.

La retraite des professions libérales est affiliée à la Cnavpl ou à la CNBF. Leur retraite complémentaire relève de la Cipav. Le montant des cotisations qu’ils doivent verser dépend des revenus que leur activité génère.

Enfin, les exploitants agricoles cotisent auprès de la MSA pour leur retraite. Leur retraite de base comprend une retraite forfaitaire et une retraite proportionnelle.

Quelles sont les démarches pour partir en retraite en tant que travailleur indépendant ?

La retraite est un événement à préparer à l’avance. En effet, il est nécessaire de déposer une demande en amont pour pouvoir partir en retraite à une date donnée. Les dirigeants salariés, les artisans, les commerçants et les industriels doivent effectuer leur demande 3 à 6 mois avant leur départ.

Pour les travailleurs exerçant une profession libérale, la demande doit être déposée pendant le dernier trimestre qui précède celui du départ. Les exploitants agricoles sont tenus de déposer cette requête assez tôt. Et ce, afin d’envisager la cessation de leur activité ou de transmettre leur exploitation à une autre personne. Ils sont ainsi tenus de déposer leur demande 3 ans avant la date du départ en retraite.

La demande de retraite du travailleur indépendant est à déposer auprès de l’organisme qui correspond à son statut. Les assimilés salariés la déposent au régime général de la Sécurité sociale. Les artisans, les commerçants et les industriels s’orientent vers la Sécurité sociale des indépendants. La demande pour ceux qui exercent une profession libérale doit être déposée auprès de la Cnavpl. Les exploitants agricoles adressent le formulaire MSA à la Chambre d’agriculture.

À quel âge partir en retraite en étant travailleur indépendant ?

     Les conditions concernant l’âge de départ à la retraite sont identiques pour :

  • Les employés des exploitants agricoles ;
  • Les dirigeants assimilés salariés.

Ils peuvent prendre leur retraite à 62 ans. Pour les travailleurs indépendants, les industriels, les commerçants, et les artisans, l’âge légal de départ à la retraite est de :

  • 60 ans pour ceux qui sont nés avant le 1er juillet 1951 ;
  • 60 ans et 4 mois pour les individus nés entre le 1er juillet et le 31 décembre de l’année 1951 ;
  • Il augmente de 20 semaines par génération pour ceux qui sont nés de 1952 à 1954 ;
  • 62 ans pour les assurés nés à partir de 1955.

L’âge du taux maximum automatique varie entre 65 à 67 ans en fonction de l’année de naissance de la personne. Les travailleurs indépendants ayant débuté leur carrière professionnelle avant l’âge de 18 ans ont la possibilité de profiter d’une retraite anticipée. Les personnes handicapées qui ont une incapacité permanente de 80 % au moins peuvent également partir en retraite dès 55 ans.

Quel est le calcul de la retraite pour le travailleur indépendant ?

Le calcul de la valeur de la pension versée au travailleur indépendant retraité diffère en fonction de son statut. Pour les dirigeants assimilés salariés, il est défini selon :

  • Le salaire annuel moyen ;
  • Le taux de liquidation ;
  • Le nombre de trimestres cotisés ;
  • La durée de référence.

La retraite des professions libérales est calculée sur la base d’un système par points. Le montant de la pension est calculé comme suit :

Nombre de points obtenus x valeur du point de retraite.

Pour cette catégorie de travailleurs, un point vaut 0,5690 euros.

La retraite des industriels, des commerçants et des artisans pour les périodes de cotisation avant 1973 est calculée avec un régime par points. Pour celles à partir de 1973, le calcul de la pension est le même que pour les salariés.

Pour les exploitants agricoles, la somme de la pension est composée de deux paramètres :

  • La retraite forfaitaire est calculée selon le nombre de trimestres d’activité, la retraite forfaitaire intégrale et la durée d’assurance requise ;
  • La retraite proportionnelle est calculée selon un système de points.

La pension complémentaire des travailleurs indépendants est calculée avec un système par points.

Ajustez pour changer votre salaire
Mode de facturation
Au forfait Tarif journalier
Chiffre d'Affaires réalisé par mois
- de CA + de CA
Frais professionnels
Non Oui

Indépendant ou salarié ?

Optez pour les deux grâce au portage salarial

Plus de
7800 consultants
Parcours
de formation
Compte
d’activité en ligne
Offres
de missions
Label PEPS
J'obtiens le meilleur salaire possible

On vous dit tout sur le portage salarial !

1 conseiller à votre écoute
J'obtiens le meilleur salaire possible
1 processus 100% dématérialisé

Nos références