Âge légal retraite 

retraite âge légal

Une personne assurée peut partir en retraite dès 62 ans. Lorsqu’elle remplit le nombre de trimestres requis, sa pension se calcule au taux plein de 50 %. Une minoration doit être appliquée le cas échéant. L’assuré peut toutefois continuer à travailler pendant 5 années supplémentaires et ainsi atteindre l’âge à taux plein de 67 ans.

Les travailleurs doivent avoir un certain âge pour pouvoir arrêter leurs activités professionnelles et bénéficier d’une pension. Un cadre légal définit d’ailleurs les conditions requises pour accéder aux droits de retraite.

Pour anticiper la fin de sa carrière, il est nécessaire de faire la différence entre l’âge légal retraite et l’âge à taux plein. En effet, l’âge légal de départ à la retraite fait référence à celui qui permet de percevoir une pension. Les travailleurs qui atteignent cet âge ne sont pas dans l’obligation de partir en retraite. L’âge à taux plein, quant à lui, est celui qui ouvre droit au taux de liquidation maximum à 50 %.

À quel âge peut-on prendre sa retraite ?

L’âge de naissance détermine l’âge légal de départ à la retraite. Pour toutes les personnes nées à partir de 1955, il est à un seuil minimal de 62 ans.

Un assuré qui souhaite bénéficier du taux plein à cet âge doit remplir une certaine période de cotisation. Cette dernière est déterminée en fonction de l’année de naissance. À titre de référence, il faut :

  • 160 trimestres pour les personnes nées avant 1949 ;
  • 164 trimestres pour les personnes nées en 1952
  • 167 trimestres pour les personnes nées entre 1958 et 1960
  • 169 trimestres pour les personnes nées entre 1964 et 1966 ;
  • 171 trimestres pour les personnes nées entre 1970 et 1972 ;
  • 172 trimestres pour les personnes nées à partir de 1973.

En remplissant les conditions d’âge et de nombre de trimestres d’assurance, l’assurée bénéficie d’une retraite à taux plein. Il perçoit aussi une retraite complémentaire sans pénalité de minoration.

Si un assuré entre 62 et 67 ans ne peut justifier la durée d’assurance nécessaire, une décote lui sera appliquée. Le taux de liquidation de la pension n’atteint donc pas les 50 %.

À noter que certains cas justifient un départ anticipé à la retraite. Un handicap ou une carrière longue en sont l’exemple. Aussi, l’âge légal de départ à la retraite peut varier d’un régime à un autre.

Un assuré peut bénéficier d’une pension de retraite calculée sans décote lorsqu’il part à la retraite à 67 ans. La limite est fixée à 65 ans dans des situations spécifiques. C’est par exemple le cas des assurés qui profitent de l’ATA ou Allocation des travailleurs de l’amiante. Ceux qui ne travaillent plus et se sont reconvertis en aidant familial y sont aussi sujets.

Quel est l’âge de départ à taux plein ?

Il y a 5 ans de différence entre l’âge légal de départ à la retraite et l’âge à taux plein. Arrivé à ce dernier, un assuré ne doit plus supporter une décote, que les trimestres requis soient remplis ou non.

L’âge à taux plein varie en fonction de l’année de naissance :

  • Pour les personnes nées avant le 1er janvier 1951, c’est à 65 ans ;
  • Pour les personnes nées entre le 1er juillet 1951 et le 31 décembre 1951, c’est à 65 ans et 4 mois ;
  • Pour les personnes nées en 1952, c’est à 65 ans et 9 mois ;
  • Pour les personnes nées en 1953, c’est à 66 ans et 2 mois ;
  • Pour les personnes nées en 1954, c’est à 66 ans et 7 mois
  • Pour les personnes nées en 1955 et après, c’est à 67 ans.

Il est possible pour les assurés qui ont au moins 62 ans de partir en retraite et bénéficier du taux plein. Ils doivent juste remplir le nombre de trimestres requis.

Le calcul à taux plein n’implique pas forcément une pension versée dans son intégralité. Une réduction au prorata des trimestres manquants peut s’appliquer. C’est d’ailleurs le cas des régimes complémentaires des salariés. Inversement, les personnes qui ont continué à travailler malgré l’atteinte de la durée requise bénéficient d’une surcote. Il s’agit d’une majoration appliquée au taux de liquidation de la retraite. Le salarié peut d’ailleurs continuer à travailler à 70 et plus.

Toutefois, il est du ressort de l’employeur de mettre un salarié de cet âge à la retraite. Un préavis légal et une indemnité comme pour un licenciement seront juste appliqués. Entre 67 et 70 ans, il faut l’accord du salarié pour son départ à la retraite.

Ajustez pour changer votre salaire
Mode de facturation
Au forfait Tarif journalier
Chiffre d'Affaires réalisé par mois
- de CA + de CA
Frais professionnels
Non Oui

Indépendant ou salarié ?

Optez pour les deux grâce au portage salarial

Plus de
7800 consultants
Parcours
de formation
Compte
d’activité en ligne
Offres
de missions
J'obtiens le meilleur salaire possible

On vous dit tout sur le portage salarial !

1 conseiller à votre écoute
J'obtiens le meilleur salaire possible
1 processus 100% dématérialisé

Nos références