Rédiger votre rapport de mission simplement et efficacement

Le 21 décembre 2017

Rapport de missionConsultant indépendant ou en portage salarial : votre mission s’achève et vous devez rédiger un rapport rendant compte de tout le travail que vous avez effectué pour le compte d’un client. Suivez tous nos conseils pour une rédaction simple et efficace qui laissera une empreinte positive de votre passage.

Clarté et logique

L’objectif principal d’un rapport de mission est de présenter à un client tout le travail que vous avez réalisé pour son compte. Il est conseillé de le construire au fur et à mesure du déroulement de votre mission en rassemblant tous les éléments, les études et les informations qui vous ont été utiles. Vous gagnerez un temps précieux au moment de la rédaction du rapport. Vous aurez aussi l’assurance d’avoir tous les éléments nécessaires pour montrer à votre client que vos actions ou vos préconisations se basent sur des éléments concrets et solides, ce qui vous permettra de mettre en avant votre professionnalisme et votre rigueur. Le rapport de mission est avant tout un outil de travail aux yeux de votre client qui est susceptible de s’en servir pour se remémorer certaines de vos actions clés ou pour mettre en œuvre vos préconisations. Il doit donc être facile à consulter, avec un contenu clair et bien organisé. On doit pouvoir y repérer en un clin d’œil les informations principales. Il faut donc apporter un soin particulier aux titres des différents paragraphes afin qu’ils reflètent avec précision le contenu du rapport. Un bon rapport de mission doit également être agréable à lire et compréhensible par toute personne n’ayant pas suivi de près votre travail.

L’importance de la forme

Pour un rapport de mission efficace, souvenez-vous que vous devez autant soigner la forme que le fond. La forme doit faciliter l’accès au contenu du rapport et le mettre en valeur. Il faut donc un juste équilibre entre la forme et le fond. Vous devez tout d’abord soigner la présentation de votre document afin de donner aux lecteurs l’envie de le lire. Soyez également très attentif à l’orthographe et à la grammaire. Quelques fautes d’orthographe ou maladresses dans le style peuvent suffire à dévaloriser la qualité de votre travail ! De même, soignez le design de votre rapport. Celui-ci doit être à l’image de votre client, en reprenant son logo et éventuellement sa charte graphique (typographie, etc.). N’hésitez pas non plus à utiliser des illustrations qui vous permettront d’avoir une présentation plus aérée afin de faciliter la lecture du rapport. Bien sûr, les illustrations choisies doivent être pertinentes et venir étayer le contenu rédactionnel. Si votre rapport de mission comprend des analyses chiffrées, préférez les graphiques, bien plus parlants que les tableaux de chiffres. Les graphiques doivent être lisibles et compréhensibles en un clin d’œil. N’oubliez pas la légende par exemple ! Enfin, pensez à remercier et à citer les personnes avec qui vous avez travaillé pendant la mission. Vous montrerez ainsi que vous êtes un freelance qui sait s’adapter à la vie des entreprises et nouer des relations de travail fructueuses.

Un rapport bien structuré

Même si vous avez une relative liberté pour la rédaction d’un rapport de mission, il existe néanmoins un plan classique qui vous assurera la satisfaction du client. Un rapport de mission commence par une introduction qui doit préciser le contexte de votre mission et son contenu. L’introduction doit également permettre au lecteur d’avoir un aperçu du cheminement de votre travail pendant toute la durée de votre mission et des différents points qui ont été abordés ou traités. Dès les premières lignes, la personne qui découvre votre compte-rendu soit savoir si celui-ci va l’intéresser et répondre à ses questions. Vient ensuite le corps du rapport, qui doit être très bien structuré. Classiquement, il commence par une analyse de la situation. Vous devez alors dresser un état des lieux aussi précis et exhaustif que possible de la situation, de la problématique à résoudre et du contexte de votre mission. C’est aussi dans cette partie que vous pouvez présenter de manière plus précise la société dans laquelle vous intervenez. Dans un second temps, détaillez les études ou les travaux réalisés pour répondre à la problématique de votre client. Cette partie doit être détaillée pour répondre avec précision aux besoins du client. Enfin, une partie doit être consacrée, selon la nature de votre mission, aux résultats que vous avez obtenus ou aux préconisations à mettre en œuvre. Votre rapport de mission doit se terminer par une conclusion.

Un outil pratique

Dans un premier temps, le rapport de mission sera intégralement lu par votre client. Mais à plus long terme, il se peut aussi qu’il ait besoin de se remémorer certains points précis de votre travail. Pour faire de votre rapport un outil réellement utile, vous pouvez y intégrer plusieurs éléments qui seront fortement appréciés de vos clients. Un sommaire détaillé est ainsi incontournable dans un rapport de mission, surtout s’il est long, afin de permettre au client de retrouver facilement l’information qui l’intéresse. Vous pouvez également rédiger un résumé qui contient les points essentiels de votre travail et indiquera au lecteur s’il est susceptible de trouver des informations qui l’intéressent dans votre compte-rendu de mission. Pensez également à expliquer tous les termes spécifiques à votre métier ou au domaine d’activité de votre client dans un glossaire pour rendre le rapport facilement compréhensible par tout lecteur. Mettez enfin en annexe le détail des différentes études que vous avez mené pour le compte de votre client. Il aura ainsi une idée précise de la qualité de votre travail tout en ayant, en lisant votre rapport, une vue synthétique de la mission réalisée.

Soignez la conclusion

N’oubliez pas que conclusion est la dernière chose que lisent vos lecteurs. Pour qu’ils gardent une bonne impression de l’ensemble de votre rapport, la conclusion doit donc être particulièrement bien rédigée. Elles ne doit pas contenir d’éléments non présents dans votre rapport mais synthétiser l’ensemble de votre mission. La conclusion doit répondre à la problématique mentionnée dans l’introduction de votre rapport. Elle doit mettre en valeurs vos réalisations ou vos conseils pour répondre aux besoins du client. Si vous n’avez pas pu réaliser certains points prévus dans votre mission, ne les passez pas sous silence, au contraire ! Vous ferez preuve de professionnalisme en expliquant les raisons qui vous ont conduit à ne pas traiter certains points ou à trouver des solutions différentes de ce qui était prévu. Avec une argumentation solide, on ne pourra ainsi rien vous reprocher. Il peut même arriver que l’on vous propose une prolongation de mission ou une nouvelle mission pour traiter les points qui restent en suspens.

Notez cet article


< Retour à la liste des actualités

Événements

Lyon
18/06/2019
Réunion d'information sur le portage salarial

Chaque mois, ABC Portage organise des réunions d´information dans les grandes villes de France et en visioconférence...

Lille
19/06/2019
Coaching

Décrochez vos prochaines missions lors des ateliers collectifs et intensifs de recherche de missions ABC Portage

Paris
20/06/2019
Coaching

Décrochez vos prochaines missions lors des ateliers collectifs et intensifs de recherche de missions ABC Portage

Simulez votre salaire

EN PORTAGE SALARIAL !

FICHE PRATIQUE CONSULTANT

Besoin de conseils pour développer
votre activité de consultant ?

Télécharger

Notre newsletter


ESPACE CONSULTANT

Créez, développer et gérez votre activité de
consultant grâce au bureau virtuel ABC Portage

Découvrir