Les étapes pour réaliser une vidéo professionnelle

Les étapes pour réaliser une vidéo professionnelle

La vidéo est de plus en plus incontournable pour faire connaître une offre, une marque ou une entreprise. Toutefois, la réalisation d’une vidéo ne s’improvise pas. Vous êtes un professionnel indépendant et souhaitez connaître les étapes permettant de réaliser une vidéo sans commettre d’erreur ? Notre article vous détaille la liste des points à prendre en compte.

 

L’importance du support vidéo

La production de vidéos apparaît comme un fait majeur du marketing sur le web. En effet, les vidéos sont consultées par un nombre, toujours croissant, d’utilisateurs. Ces consultations peuvent se faire sur des plateformes dédiées, sur les blogs ou encore sur les réseaux sociaux.

De nombreux professionnels s’appuient, ainsi, sur le support vidéo pour développer leur activité. Il peut alors s’agir :

  • de grandes entreprises ou PME utilisant la vidéo pour se faire connaître et présenter toutes les facettes de leur activité ;
  • de professionnels indépendants qui utilisent le personal branding et mettent en avant leur personnalité dans ce type de support ;
  • ou des professionnels spécialisés qui vont influencer l’acte d’achat d’une communauté et obtenir, ainsi, le qualificatif d’influenceur.

Ainsi, toutes les statistiques montrent l’attrait et l’intérêt du support vidéo pour sa communication. En effet, la vidéo joue sur les indicateurs suivants :

  • Les partages sur les réseaux sociaux. Une vidéo est 2 fois plus partagée qu’un contenu classique.
  • L’acquisition de leads. Les vidéos permettent de multiplier son nombre de prospects par 1,7.
  • La conversion. Les vidéos facilitent grandement la conversion de prospects en clients.
  • La durée. Les Français regardent, en moyenne, l’équivalent de 16 heures de vidéo par semaine.

Les étapes pour réalisation une vidéo qualitative

Plusieurs étapes sont à suivre scrupuleusement pour réaliser, de manière professionnelle, une vidéo. Tour d’horizon des points à suivre.

1. La définition du message

En premier lieu, une entreprise doit définir clairement le message qu’elle souhaite faire passer. En fonction du message, la catégorie de vidéo ne sera pas la même.

Ainsi, on distingue généralement les catégories de vidéo suivantes :

  • L’interview. Le représentant d’une entreprise ou d’une offre va répondre aux questions d’un média institutionnel ou indépendant. Le contenu peut être dynamique en fonction de la qualité des réponses et de la capacité à capter l’attention.
  • La présentation commerciale. Ce type de vidéo permet alors de présenter les activités et les locaux d’une entreprise sous un angle différent. L’usage de drones se généralise pour avoir des angles de vue imprenable. Cette catégorie peut également servir à présenter une offre spécifique.
  • Le live. Cette catégorie est particulièrement intéressante pour les utilisateurs même si le matériel doit être plus important. La diffusion en live, ou en direct, permet de plonger ses spectateurs au cœur d’un événement que l’on souhaite faire partager.
  • Le motion design. Ce type de vidéo repose sur l’animation graphique et nécessite, plutôt, des compétences en design web. En règle générale, la vidéo en motion design est utilisée pour faire de la sensibilisation, faire découvrir un produit innovant ou informer le public sur un changement.

Ainsi, lors de cette première étape, une entreprise doit définir son message. Ce choix va impacter directement la définition de la catégorie de vidéo à réaliser.

2. La rédaction du script

La réalisation d’une vidéo suppose de rédiger un script qui va compter l’ensemble des séquences et sous-séquences de la vidéo. Dans le cadre de la présentation d’une entreprise, le découpage peut se faire en sous-séquences de quelques secondes.

Comme nous l’avons vu plus haut, le web est inondé de supports vidéos. Ainsi, il est également important de définir des éléments marquants pour sa vidéo. Il va s’agir de la rendre agréable à voir afin qu’elle se diffuse dans de multiples réseaux. Le script doit donc être dynamique et impactant.

3. La préparation du matériel

En troisième point, il convient de préparer le matériel et de vérifier son bon fonctionnement. En effet, un matériel qui viendrait à tomber en panne en cours de vidéo nécessiterait de reprendre l’ensemble de la séquence. Or, pour les vidéos en live ou pour les interviews, il n’est pas toujours possible de rattraper un raté.

Ainsi, pour s’assurer que le matériel fonctionne bien, le concepteur de la vidéo doit réaliser des tests sur un ensemble de critères..

4. La gestion des éléments externes

Une vidéo peut être polluée par différents éléments externes : un ensoleillement trop fort, le bruit, la sonnerie d’un téléphone portable… Il convient donc de gérer l’ensemble de ces points pour éviter les marques d’amateurisme.

La luminosité de la pièce où se tourne la vidéo est donc un point à prendre en compte. Il est également important de vérifier le confort sonore de la vidéo. Les propos échangés durant la vidéo doivent être clairement intelligibles pour ceux qui vont la visionner. L’usage d’un trépied permet, notamment, de ne pas faire bouger l’image et donne une image de professionnalisme

Lorsque tout est prêt, un professionnel peut commencer à filmer pour obtenir des plans pour sa future vidéo.

5. Le choix du logiciel vidéo

Cette dernière étape va être celle du montage. En effet, même si l’ensemble des points problématiques ont pu être évacués, il reste peut-être encore des éléments à enlever. Ainsi, l’étape du montage va permettre de sélectionner les différents rushs pour les raccourcir et les assembler.

Il est donc conseillé de bien choisir son logiciel vidéo. Cela suppose de comparer les différentes offres et de n’être pas limité par le budget.

Entreprendre efficacement avec le portage salarial

Comme nous venons de le voir, la conduite d’une activité peut nécessiter de devoir réaliser des supports vidéos pour son activité ou celle de ses clients. Toutefois, la réalisation de ces vidéos peut prendre un temps non négligeable lorsque l’on souhaite un rendu qualitatif et professionnel.

Dès lors, la gestion administrative interne peut devenir inutilement lourde et impactante pour l’activité. De nombreuses tâches, notamment fiscales et comptables, peuvent se révéler chronophages. Les sociétés de portage salarial interviennent alors pour apporter un suivi expert sur l’ensemble du volet administratif d’une activité indépendante.

Le portage salarial vous intéresse ? Prenez rapidement contact avec les équipes d’ABC Portage pour en savoir plus.

Rate this post
Ajustez pour changer votre salaire
Mode de facturation
Au forfait Tarif journalier
Chiffre d'Affaires réalisé par mois
- de CA + de CA
Frais professionnels
Non Oui

Indépendant ou salarié ?

Optez pour les deux grâce au portage salarial

On vous dit tout sur le portage salarial !

1 conseiller à votre écoute
J'obtiens le meilleur salaire possible
1 processus 100% dématérialisé

Nos références