Pourquoi 2021 est l’année pour vous lancer en tant qu’indépendant ?

Le 6 janvier 2021

Pourquoi 2021 est l'année pour vous lancer en tant qu'indépendant ?L’année 2021 va, selon les études statistiques, être celle de la sortie de la crise sanitaire et de la reprise économique. Néanmoins, cette reprise ne va pas être un calque simple et similaire de la situation ante-virus. L’éco-système économique se transforme et certaines structures professionnelles vont mieux s’adapter que d’autres. Vous souhaitez savoir pourquoi l’année 2021 va être celle des indépendants ? Notre article vous apporte toutes les réponses et éléments d’explication.

Les opportunités du contexte économique actuel

L’année 2020 a montré la capacité de résilience de nombreux entrepreneurs qui ont su s’adapter à une crise sanitaire sans précédent. Néanmoins, le confinement du printemps a été radicalement différent, économiquement parlant, de celui d’automne 2020. L’activité a été beaucoup moins réduite lors du second confinement.

Même si un certain nombre de secteurs ont souffert (Hôtellerie-Restauration, Evénementiel…), d’autres ont connu une hausse nette de leur activité. Parmi eux, les nouvelles technologies ont connu un bond spectaculaire durant l’année 2020 et ce mouvement devrait se poursuivre en 2021.

Cet état de fait s’explique par deux raisons majeures :

    1. La mise en place du confinement. Cette décision gouvernementale oblige à passer par le distanciel. Il est alors nécessaire de prendre en main et d’utiliser de nouveaux outils informatiques.
    2. La nécessité d’adapter son modèle économique. Afin d’éviter d’être distanciées par les concurrents, certaines entreprises ont accéléré la transition digitale de leur activité.

En termes de statistiques, le domaine des services apparaît alors comme logiquement contrasté. L’INSEE montre que les services « informatique et communication » ont dépassé, en octobre 2020, leur niveau de février 2020. Pour les services de soutien aux entreprises, le niveau est revenu à la normale en octobre par rapport à février 2020. Les services de restauration ont chuté comme les services de transport.

Le secteur des NTIC reste dynamique et poursuit une progression quasiment ininterrompue pendant le confinement. Les indépendants de ce domaine, et même ceux souhaitant effectuer une reconversion professionnelle, peuvent logiquement trouver un certain nombre de missions dans cette branche.

La transformation de l’éco-système économique

La crise sanitaire va bouleverser durablement l’éco-système économique. Les acteurs entrepreneuriaux vont devoir faire preuve de résilience. Cette situation nécessite alors de moyens financiers importants pour investir et une capacité d’innovation et d’expertise forte.

Ainsi, pour ces raisons, le contexte économique des années à venir pourrait favoriser les toutes petites structures comme les très grands groupes. Dans cette situation, les établissements de taille intermédiaire pourraient souffrir. En effet, les grandes entreprises vont être les principales candidates du Plan de relance du gouvernement français et ont les moyens de financer l’innovation.

Néanmoins, les grands groupes ne seront, probablement pas, les seuls bénéficiaires de la reconfiguration actuelle. Les petites entreprises, voire les indépendants et les micro-entrepreneurs, peuvent tirer leur épingle du jeu. En effet, leur taille réduite leur donne une capacité d’adaptation plus importante. Les indépendants vont, potentiellement, se démarquer grâce à plusieurs avantages essentiels :

      • Leur capacité à se positionner sur une expertise précise. L’heure est à la micro-segmentation. Il convient, alors, d’être un expert ultra-spécialisé. Les entreprises clientes vont avoir des besoins spécifiques, presque « chirurgicaux » sur leurs missions.
      • Leur faible niveau de charges fixes. De nombreux indépendants travaillent depuis leur domicile, à plus forte raison depuis la fermeture des bars, restaurants et lieux conviviaux. Contrairement à d’autres entreprises, le poids des charges fixes (loyers, énergies, etc.) reste limité, dégageant des marges de manœuvre réelles.
      • Le faible poids de la masse salariale. Contrairement aux PME, les indépendants ne doivent se soucier que de leur propre niveau de rémunération. Cet état de fait les rend plus agiles et plus réactifs pour réaliser leurs missions.

Ainsi, pour ces raisons, les indépendants semblent mieux armés pour modifier leur modèle économique et adapter leur offre aux particularités de 2021.

Le choix du portage salarial

De nombreux consultants indépendants font le choix du portage salarial pour se lancer. Ce type de contrat apporte un certain nombre d’avantages :

      • Un consultant en portage salarial n’a pas besoin de créer une entreprise. La création d’une structure dédiée peut être, dans un certain nombre de situations, réellement chronophage. Dans le portage salarial, les consultants sont salariés de l’entreprise de portage, tout en ayant une vraie autonomie. Cette liberté d’action permet de s’adapter aux contraintes qui vont survenir durant l’année 2021.
      • Un consultant en portage salarial peut travailler, en toute sécurité, avec sa clientèle. Il est nécessaire d’avoir une prestation avec un client pour recourir au portage. Le portage salarial donne alors un cadre juridique à la relation commerciale, ce qui vient rassurer l’ensemble des parties.
      • Un consultant bénéficie du statut de société de l’entreprise de portage salarial. Avec ce point, un salarié en portage salarial peut candidater facilement aux marchés publics et aux appels à projets. Il convient de rappeler que les acheteurs publics font formuler de nombreuses missions avec la mise en œuvre du Plan de Relance en 2021.
      • L’accompagnement quotidien et expert. Recourir au portage salarial permet d’être en contact avec des professionnels pour structurer au mieux son activité. La société de portage s’occupe également de toutes les démarches sociales, fiscales et comptables.
      • La garantie de la rémunération sur ses prestations. Certains indépendants hésitent à travailler sur de grosses commandes en raison de potentiels impayés. En portage salarial, la facture de vente est émise par la société de portage qui a des moyens conséquents pour récupérer les impayés. Un consultant peut alors recevoir des « avances » de sa prestation dès le début de son travail.

2021 : Les tendances à l’œuvre

En 2021, de nombreuses grandes entreprises vont avoir la volonté de déléguer certaines missions dans le cadre de la relance économique. Toutefois, l’embauche de salariés ne sera probablement pas l’option envisagée. Dans cette configuration, les indépendants et les petites entreprises peuvent faire office de sous-traitants parfaits.

Néanmoins, les profils 100 % indépendants peuvent effrayer les entreprises clientes. Dans ce contexte, le recours aux salariés en portage salarial peut devenir une vraie solution. En effet, la société de portage employeuse apparaît comme un « garant » de la bonne exécution des missions. Un indépendant doit, toutefois, veiller à se positionner sur un marché adéquat, sur le bon territoire.



< Retour à la liste des actualités

Événements

Simulez votre salaire

EN PORTAGE SALARIAL !

FICHE PRATIQUE CONSULTANT

Besoin de conseils pour développer
votre activité de consultant ?

Télécharger

Notre newsletter