Portage salarial : comment préparer une mission à l’étranger ?

Le 23 juillet 2020

Portage salarial : comment préparer une mission à l'étranger ?De plus en plus de consultants freelances souhaitent trouver des missions internationales pour façonner leur carrière. Toutefois, tenter sa chance à l’étranger nécessite une préparation importante pour être en phase avec la législation locale. Focus sur les intérêts du portage salarial pour travailler à l’étranger en toute sécurité.

 

 

Portage salarial à l’étranger : comment cela marche ?

Aujourd’hui, un travailleur porté est susceptible de travailler pour des entreprises étrangères tout au long de sa carrière. Ces nouvelles opportunités sont essentiellement dues à l’ouverture des marchés internationaux. Par ailleurs, les entreprises étrangères sollicitent les consultants français pour bénéficier de compétences spécifiques.

Grâce au portage salarial international, vous :

– Exercez des missions pour des clients étrangers sans obligatoirement sortir du territoire Français ;
– Accomplissez vos missions à l’étranger tout en conservant vos avantages sociaux ;
– Sécurisez votre situation même dans les pays connus pour leurs conditions de travail difficiles.

Qu’elle soit longue ou courte, une mission en détachement est particulièrement intéressante pour celui qui l’exerce. En effet, les consultants expatriés ont accès à de multiples avantages.

Consultant détaché : quels sont vos avantages ?

Privilégiez le portage salarial quand on travaille à l’étranger comporte de nombreux intérêts. En effet, le portage salarial permet de bénéficier des mêmes avantages sociaux qu’un salarié conventionnel. Par conséquent, vous profitez d’une protection sociale complète, comprenant :
– Une assurance maladie et une prévoyance santé ;
– Des congés payés ;
– Des cotisations retraite avantageuses et une protection contre le chômage ;
– Une mutuelle d’entreprise et une assurance responsabilité civile, etc.

Une société de portage accompagne les travailleurs indépendants sur certaines tâches particulièrement chronophages. En effet, elle offre une assistance sur les tâches comptables et administratives. Elle permet également de transformer votre chiffre d’affaires en salaire mensuel pour plus de stabilité.

Même s’il exerce à l’étranger, un travailleur porté conserve l’intégralité de sa protection sociale française. Par ailleurs, un indépendant peut exercer ailleurs en toute liberté sans devoir créer une entreprise. Vous sécurisez ainsi votre activité tout en limitant au maximum les démarches administratives longues et onéreuses.

Travail à l’étranger : que dit la législation ?

Généralement, travailler à l’étranger pour un indépendant peut s’avérer difficile. En effet, chaque pays dispose de ses propres règles en matière de droit du travail et de fiscalité. Les consultants qui exercent dans un pays étranger pendant moins de 6 mois bénéficient du statut de travailleur détaché. Par conséquent, seule la législation française s’applique dans cette situation.

S’il effectue une mission au-delà d’un semestre à l’étranger, la protection sociale est susceptible de varier. Dans ce cas de figure, la gestion administrative devient complexe, ce qui décourage un grand nombre de consultants freelances. Le portage salarial facilite alors le travail à l’étranger sur un grand nombre d’aspects comme :

– Une négociation de votre contrat à l’étranger tout en tenant compte des conditions du pays ;
– Une aide au consultant pour la négociation de ses revenus ;
– Une sécurisation des relations contractuelles du travailleur indépendant ;
– Un maintien de ses avantages sociaux même à l’étranger.

La préparation matérielle en amont de la mission

L’exercice d’une mission professionnelle à l’étranger est un projet qui se prépare. Si l’expatriation est séduisante, elle nécessite néanmoins une vraie préparation matérielle. Pour partir en toute sérénité et éviter les déconvenues, veillez à vous informer sur les points suivants.

1. La culture du pays

Préparer votre départ, vous devez déjà vous familiariser avec les traditions du pays qui vous accueille. Soyez attentifs à différents points, comme la vie politique en général et les codes sociaux qui s’appliquent. Cette précaution d’usage évite les maladresses et facilite vos chances d’intégration.

2. Le passeport

Pour partir en toute tranquillité, vérifiez que votre passeport soit bien à jour. Cette disposition évite de devoir décaler au dernier moment votre départ. Pensez également à vous renseigner sur le système de visa du pays en question. Même si la liste des Visa Vacances Travail a tendance à s’étoffer, elle ne concerne malheureusement pas tous les pays. Si vous êtes véhiculé, pensez également à faire la demande d’un permis de conduire international pour faciliter vos déplacements.

3. Votre santé

Certains vaccins seront obligatoires en fonction du pays où vous souhaitez travailler. Vérifiez toujours que vos vaccins soient à jour pour éviter certains désagréments pendant votre déplacement. Par ailleurs, n’hésitez pas à consulter votre médecin pour obtenir une prescription des médicaments qui vous seront utiles.

4. Votre logement

Ici encore, il est fondamental d’avoir l’assurance d’un logement qui vous attend avant de partir. La recherche d’un logement peut être compliquée par certains aspects administratifs. Veillez à ce que toutes les conditions soient en votre faveur pour bénéficier d’une installation simple et apaisée.

5. Votre monnaie

Si vous voyagez en dehors de la zone euro, vous devrez vous informer sur le taux de change de votre monnaie. Dans tous les cas, veillez à prévenir votre banque pour que votre carte ne soit pas bloquée.

6. La langue

Pour travailler à l’étranger, il est essentiel de maîtriser l’anglais afin de faciliter votre intégration . Par ailleurs, parler quelques rudiments de la langue nationale est aussi très apprécié du pays qui vous accueille. N’hésitez pas à vous former en amont pour bénéficier d’un solide apprentissage.

7. Un équipement adapté

Le salarié porté bénéficie d’un matériel de qualité pour assurer ses missions professionnelles. Que ce soit en France ou à l’étranger, vérifiez d’avoir tous vos équipements en état, comme un PC portable, un smartphone, un micro, etc. Par ailleurs, les pays ne bénéficient pas tous de prises électriques universelles. Investir dans un adaptateur est aussi vivement conseillé.

Le portage salarial, la solution pour travailler à l’international

Aujourd’hui, beaucoup de freelances rêvent de bâtir une expérience professionnelle à l’étranger. C’est pourquoi le portage salarial reste le statut le plus adapté pour vous lancer dans votre mission en toute sérénité. Grâce une société de portage, vous garantissez un allègement des lourdeurs administratives propres aux travailleurs expatriés. Vous conservez l’ensemble de vos droits français et bâtissez un partenariat constructif et apaisé.



< Retour à la liste des actualités

Événements

Simulez votre salaire

EN PORTAGE SALARIAL !

FICHE PRATIQUE CONSULTANT

Besoin de conseils pour développer
votre activité de consultant ?

Télécharger

Notre newsletter