Plan de relance : quelles opportunités pour les consultants ?

Le 17 septembre 2020

Plan de relance : quelles opportunité pour les consultants ?L’épidémie du nouveau coronavirus a bousculé les économies mondiales. De nombreux pays ont décidé d’adopter un plan de relance afin de sauver les emplois et certains secteurs professionnels. Vous êtes consultants et souhaitez connaître les opportunités du plan de relance français pour votre activité ? Notre article fait un point global sur cette question cruciale.

Photographie de l’économie française en 2020

Le confinement, prononcé au mois de mars jusqu’à début mai, a généré un arrêt brutal de l’économie de nombreux pays dont la France. L’arrêt forcé des activités non essentielles à la vie de la nation a fait chuter les indicateurs de consommation et de production de richesse.

Ainsi, les organismes de statistiques tels que l’INSEE constatent une situation inédite depuis la Seconde Guerre mondiale. À titre d’exemple, le Produit Intérieur Brut français a connu un repli de 13,8 % au premier semestre 2020. Si un rebond va survenir en fin d’année 2020 et durant l’année 2021, ce chiffre reste particulièrement préoccupant pour l’emploi.

En termes d’emploi, la situation reste pour le moment positive. En effet, l’INSEE constate une baisse du chômage au 2e trimestre 2020 avec un taux de 7 % selon la définition du BIT. Ce taux de chômage est équivalent à celui du 2e trimestre 2008 juste avant que la France subisse les conséquences de la crise financière de 2008-2009.

Par ailleurs, il convient de souligner que la définition du chômage du BIT montre ses limites dans ce contexte. En effet, la baisse du taux de chômage s’explique par une absence de « recherche active » d’emploi des demandeurs d’emploi pendant le confinement. Cette absence de recherche n’étant pas le fruit d’un retour au travail évidemment.

Dans ce contexte, certains ménages ont des craintes sur l’avenir. Ce manque de confiance explique alors le taux d’épargne particulièrement élevé en France pour l’année 2020. L’INSEE évalue ce taux d’épargne à 27,4 % au 2e trimestre 2020 alors qu’il se situait aux alentours de 15 % en 2019. Ainsi, ce sont plusieurs milliards d’euros qui n’ont pas été consommés par les ménages, affectant de fait les ressources financières des entreprises.

Les atouts d’un plan de relance

Un plan de relance est généralement mis en œuvre par un gouvernement dans l’optique de donner un second souffle à l’économie. Ce type de décision se structure autour de plusieurs éléments-clés :

  • La définition des priorités politiques. Il va s’agir des secteurs qui vont bénéficier directement du plan de relance.
  • Le montant alloué au plan. Ce montant doit être significatif pour avoir un impact en termes de création d’emplois. Par ailleurs, le montant doit marquer les esprits afin de produire de la confiance, essentielle en économie.
  • Le calendrier d’application. Un plan de relance trop diffus dans le temps risque de perdre de son effet. Dans le contexte du Covid-19, il est essentiel que ce plan se mette rapidement et intensément en œuvre. En effet, l’économie devrait retrouver son niveau normal dès 2022. Le plan de relance doit donc résoudre les problèmes qui risquent de survenir fin 2020 et durant toute l’année 2021.

 

Les contours du plan de relance en France

Le Premier Ministre français, Jean Castex, a pu donner les contours du plan de relance au cours d’une conférence de presse le 3 septembre 2020. Ce plan de relance répond aux critères énoncés plus haut dans la mesure où les priorités politiques sont clairement identifiées. En effet, il s’agit d’agir massivement sur l’écologie, la cohésion des territoires et la compétitivité des entreprises.

Par ailleurs, le chiffre de 100 milliards d’euros doit permettre d’avoir un effet levier sur la confiance des agents économiques. Le gouvernement français donne ainsi une impulsion à l’économie en fixant, très concrètement, les secteurs qui peuvent prétendre aux aides du plan de relance. Ainsi, ce plan va aider :

  • Les rénovations énergétiques des bâtiments, la protection de la biodiversité, le renouvellement urbain et l’acquisition d’équipements moins énergivores.
  • La baisse des impôts de production pour les industries.
  • Le soutien au secteur culturel et une aide aux publics fragiles (salariés d’entreprises en difficultés, handicap, etc.).
  • L’aide massive à l’embauche de jeunes diplômés, quel que soit le type de contrat.

 

Les opportunités pour les consultants

Paradoxalement, l’année 2020 pourrait être une année de pleine activité pour les consultants indépendants. Plusieurs raisons expliquent, de prime abord, cet état de fait :

  • Les périodes de crise incitent davantage les entreprises à recourir à des prestataires externes plutôt qu’à embaucher. Les contrats de prestation sont, en effet, plus flexibles qu’un contrat de type CDI.
  • Les entreprises clientes vont, encore plus qu’auparavant, rechercher des prestataires experts et immédiatement opérationnels. À ce titre, les consultants répondent parfaitement à ce critère.

Par ailleurs, le plan de relance va se concentrer sur de grands projets stratégiques. Cette situation favorise alors le recours à des expertises « à la mission », profitable aux consultants indépendants.

Concrètement, le plan de relance est particulièrement intéressant aux consultants indépendants sur les points suivants :

  • La réalisation d’études d’impact et d’analyses urbaines. Les consultants disposant d’un profil « ingénieur » peuvent alors avoir un rôle central dans ce type de projets.
  • La production de process en environnement afin de réduire les consommations énergétiques des unités industrielles. Les profils experts en environnement peuvent parfaitement s’y retrouver.
  • Le développement des nouvelles technologies. Le plan de relance fait la part belle au domaine spatial, à la santé et au numérique. Les consultants IT peuvent avoir de belles opportunités à saisir.
  • L’augmentation de l’accès aux formations professionnelles. Les consultants experts d’un domaine vont pouvoir proposer plus facilement des formations stratégiques grâce au plan de relance.
  • Enfin, il va être possible de faire financer ses actions pour se développer à l’export.

Il convient de souligner que les appels à projets vont, en règle générale, se mettre en place au cours de l’année 2021. Il est alors nécessaire de réaliser une veille stratégique pour ne pas passer à côté d’appels à projets potentiellement intéressants.



< Retour à la liste des actualités

Événements

Simulez votre salaire

EN PORTAGE SALARIAL !

FICHE PRATIQUE CONSULTANT

Besoin de conseils pour développer
votre activité de consultant ?

Télécharger

Notre newsletter