Transformation des commerces : quelles opportunités pour les consultants ?

Le 13 avril 2021

Transformation des commerces : quelles opportunités pour les consultants ?La crise sanitaire et l’émergence du numérique viennent profondément modifier la place et le rôle des commerces. Ces derniers doivent alors engager une nécessaire transformation pour se pérenniser. Vous êtes un professionnel indépendant et souhaitez connaître les opportunités de missions de cette nouvelle situation ? Notre article fait le point sur les potentiels nouveaux axes de travail pour aider les commerces.

 

Commerces : les conséquences de la crise sanitaire

La crise sanitaire a donc accentué les fragilités du commerce de proximité. En effet, les restrictions de déplacements ont, souvent, favorisé les géants du numérique et les entreprises de e-commerce. Les commerces de proximité ont donc été confrontés à plusieurs obstacles de taille :

  • La fermeture administrative. Certains étaient considérés comme non-essentiels et ont dû fermer. Leurs équivalents numériques ont pu, dans certaines situations, continuer à travailler.
  • La limitation de clientèle. Les petits locaux commerciaux devaient réduire le nombre de clients acceptés dans le point de vente. Il s’agissait alors, potentiellement, d’une perte de clients.
  • Les mesures de protection. La mise en place des gestes barrière, des solutions hydroalcooliques ou des mesures de distanciation ont représenté un coût pour ces commerces. Or, la baisse des clients d’une part et la hausse des coûts d’autre part ont pu être perçues comme un effet ciseaux délétère.

 

Les études des mutations du commerce

La commission des affaires économiques du Sénat a déposé, en février 2021, un rapport étudiant les évolutions possibles et probables du commerce en France.

Ce rapport fait état de plusieurs points notables. En effet, il fait un état des lieux de la situation du commerce et de l’évolution du consommateur. Ce dernier, plutôt passif après la Seconde Guerre Mondiale et l’émergence de la société de consommation, est devenu actif. Ainsi, il souhaite participer directement à l’élaboration de son offre et intègre des critères éthiques (sociaux, environnementaux…) dans ses achats. Dans le même temps, il réclame d’être davantage informé et que sa consommation soit facilitée.

Si le commerce en ligne se développe, le besoin de contact et de proximité demeure un fait structurant de la consommation au XXIe siècle. Le “Click and Collect” a, d’ailleurs, connu un vrai succès dans les commerces qui l’ont mis en place.

Indépendants : quelles opportunités à saisir ?

Cette transformation des commerces ne se fera pas sans effort et sans accompagnement. Les commerçants vont devoir s’adapter à un nouvel environnement. Dans ce contexte, faire appel à des professionnels indépendants spécialisés peut devenir la norme sur un ensemble de sujets. Tour d’horizon des situations où de nouvelles missions risquent d’émerger.

L’empreinte carbone

Le commerce en ligne, au même titre que les autres activités numériques, a un impact sur l’environnement. En effet, le stockage des données et la mise en place de sites en e-commerces ne sont pas sans conséquence sur la consommation énergétique.

Ainsi, dans ce contexte, de nombreuses réflexions émergent sur l’empreinte environnementale des entreprises du numérique. Les professionnels indépendants peuvent, dès lors, se positionner sur des missions “développement durable et numérique”. Il va alors s’agir :

  • d’utiliser des ressources numériques peu consommatrices d’énergie ;
  • de réduire le “poids” d’un site, ce qui améliore son temps de chargement et son impact sur l’environnement.

Ce premier point peut être complété par des missions de conseils en logistique. En effet, le commerce en ligne suppose une organisation, parfois lourde, de la livraison de marchandises. Or, ces transports ont un impact sur l’environnement et peuvent être optimisés.

La consommation responsable

En parallèle du point précédent, plusieurs études font état d’une montée en puissance de la consommation responsable. Celle-ci se traduit par plusieurs éléments à prendre en considération :

  • Les consommateurs privilégient de plus en plus les offres respectueuses de l’environnement ;
  • Les labels ont de plus en plus d’importance dans les critères de choix ;
  • Le besoin de transparence sur toute la chaîne de production s’accentue également.

Les entreprises qui ne s’y conforment pas subissent les retours très négatifs de la clientèle, en atteste le phénomène #Balancetastartup. Les professionnels indépendants spécialisés en RSE peuvent alors proposer les missions suivantes :

  • Réduction de l’impact environnemental de la production ;
  • Valorisation et communication autour des actions engagées ;
  • Aide à l’obtention de labels et certifications.

 

La simplification juridique

Pour contrer les avantages réels du commerce en ligne, une partie de la réflexion porte sur la simplification de l’installation des commerces. Ce point signifie que la législation va évoluer, laissant certains commerçants dans l’incertitude. Les professionnels indépendants ayant un profil juridique peuvent alors proposer des missions d’accompagnement administratif pour :

  • faciliter l’installation et réduire le temps d’attente nécessaire ;
  • respecter le cadre légal ;
  • bénéficier de toutes les possibilités d’ouverture ;

Il est nécessaire de compléter son offre commerciale par une analyse des règles d’urbanisme s’appliquant à un territoire spécifique (PLU, SCoT…). Ce point trouve également un débouché avec l’étude des friches urbaines. Ces lieux délaissés peuvent retrouver un dynamisme et une attractivité si les projets proposés sont pertinents.

Les nouvelles formes d’animation commerciale

Le concept de “boutiques éphémères” se développe en France. Le principe est relativement simple : un commerçant propose, sur une durée très limitée, son offre dans une ville. Ce système permet de créer du désir (par la rareté dans le temps) et optimise de facto les coûts de location d’un local commercial.

Dans ce contexte, les professionnels souhaitant proposer ce type d’offre peuvent être intéressés par l’accompagnement d’indépendants spécialisés en événementiel. En effet, les boutiques éphémères sont presque associées à des événements commerciaux créant de l’animation et du dynamisme dans les aires urbaines.

La communication publique

L’ensemble de ces modifications va nécessiter de travailler avec les acteurs locaux, les syndicats, les associations et les élus. Les commerçants concernés vont donc avoir besoin d’un accompagnement sur toutes les missions de communication publique. Ce travail concerne donc les axes suivants :

  • Savoir vendre un nouveau projet ;
  • Apprendre à rédiger un dossier pour une subvention, un appel à projets, un marché public ;
  • Développer un argumentaire percutant lors de rencontres avec des acteurs locaux.

Ce travail de communication publique peut se compléter par des missions de “Community Management” sur les réseaux sociaux.



< Retour à la liste des actualités

Simulez votre salaire

EN PORTAGE SALARIAL !

Notre newsletter