Lieu de travail : quelles sont les nouvelles perspectives ?

Le 1 juin 2020

Pendant le confinement lié à la pandémie du Covid-19, le monde du travail a dû adopter un ensemble de nouveaux comportements. Ces bouleversements ont eu un impact sur le lieu de travail, avec comme solution principale le choix du télétravail. Cette décision fut mise en place lors du passage au stade 3 de l’épidémie, afin de limiter la propagation du virus. Il existe désormais de nouvelles tendances pour le télétravail et le choix du lieu de travail.

 

Lieu de travail et épidémie : quels sont les enjeux ?

Le télétravail est une organisation de travail privilégiant la réalisation des tâches à distance. L’enjeu pour les salariés est de réaliser leur travail en dehors des locaux de l’employeur. Le télétravail nécessite donc un accès à différents outils de communication comme une connexion internet, un smartphone, un ordinateur ou une tablette. Lors du déconfinement partiel du 11 mai 2020, le Premier Ministre Édouard Philippe a encouragé les entreprises à poursuivre le télétravail pendant quelques semaines encore.

La mise en place du télétravail se base sur un accord collectif ou une charte proposée par l’employeur. La charte doit mentionner certaines informations comme :

  • Les conditions de transition entre télétravail et travail normal ;
  • Les consignes relatives à la charge de travail et les horaires ;
  • Les modalités d’acceptation de la part des salariés ;
  • Les plages horaires où le salarié peut être contacté.

Notons qu’un salarié est en mesure de refuser le télétravail sans craindre un licenciement ou une sanction. La mise en place du télétravail est envisagée comme un aménagement du poste en cas de force majeure. Cette mesure est d’ailleurs prévue dans le Code de travail lors que les circonstances l’exigent pour protéger les salariés.

Quels sont les secteurs concernés par le télétravail ?

Chacun peut bénéficier du télétravail si sa profession est compatible avec le travail à distance. On estime que près de 8 millions d’emplois sont actuellement compatibles avec cette nouvelle organisation de travail. Notons que 25 % des Français appliquent déjà le télétravail de manière constante ou occasionnelle.

Le télétravail concerne surtout les salariés dans les secteurs de l’informatique ou de la télécommunication. On cite également les cadres commerciaux, les ingénieurs, les cadres des services administratifs ou les professionnels de recherche.

Selon une enquête de la Dares, le télétravail implique plus spécifiquement les entreprises de grandes tailles dans les métropoles où les déplacements sont plus compliqués. Avant le confinement, les personnes soumises au télétravail intensif étaient essentiellement des femmes œuvrant dans le secteur public. Le télétravail concerne également les salariés dans une situation professionnelle stable (bénéficiant d’un temps complet et d’un CDI).

Généralement, le télétravail est un moyen de répondre aux problématiques de surcharges de travail. Cette organisation du travail ouvre, en effet, à un grand nombre d’avantages comme :

  • Une diminution de l’absentéisme ou des retards au travail ;
  • Un gain de temps pour les trajets domiciles-bureau ;
  • Une meilleure conciliation entre vie de famille et vie professionnelle ;
  • Une réduction des frais globaux (transport, bureau, connexion internet, ticket restaurant, etc.) ;
  • Et enfin, une opportunité pour les travailleurs handicapés (etc.).

Lieu de travail : les alternatives à notre portée !

1. Le travail à domicile

Le télétravail implique généralement la réalisation des missions professionnelles depuis son domicile. Cette possibilité s’applique à différentes tâches réalisables depuis chez soi avec des outils de communication suffisants.
Travailler depuis chez soi comporte certains avantages non négligeables. Il permet, en effet, pour le salarié de maîtriser son rythme de travail et de ne plus perdre de temps dans les transports. Vous conciliez davantage votre vie professionnelle et votre vie de famille.

Enfin vous travaillez dans un endroit familier loin des nuisances sonores habituelles. Le travail à domicile est parfaitement adapté aux salariés en quête de confort, de calme et d’autonomie.

2. Les espaces de coworking

Beaucoup de personnes souhaitent travailler en autonomie sans perdre le contact avec les autres. Un espace de coworking est un espace de travail partagé entre différents consultants et freelances. Aujourd’hui, la plupart des métropoles disposent d’un ou plusieurs espaces de travail partagés. Le coworking offre de nombreux avantages comme une plus grande flexibilité aux professionnels.

Chaque co-worker peut disposer de son propre bureau avec l’ensemble des services professionnels à disposition (imprimante, connexion wifi, coin détente, etc.). Il s’agit ainsi d’un espace de travail collaboratif, propice à l’entraide, à la rencontre et à l’échange. Par ailleurs, vous profitez d’une communauté bénéficiant d’un ensemble de compétences diverses.

Cette émulation permet d’atteindre plus rapidement ses objectifs et de trouver le soutien adapté. Un espace de co-working est idéal pour mutualiser les services et les compétences. Il s’agit d’un lieu propice au réseautage, idéal pour sortir de l’isolement professionnel.

3. Les FabLabs

Un FabLab est un atelier dans lequel les participants bénéficient de différents appareils pour réaliser leur mission. Il s’agit, par exemple, de machines professionnelles, d’ordinateurs de pointe ou d’imprimante 3D. Un FabLab accueille un grand nombre de professionnels comme des techniciens, des architectes ou des artisans. Il s’agit alors d’un espace collaboratif idéal pour réaliser des maquettes ou différents prototypes.

Là encore, un FabLab est un lieu de travail idéal pour rencontrer du monde et partager son savoir-faire. Un FabLab offre un grand nombre de ressources physiques, comme des formations et des outils de travail collaboratif performants. Un atelier collaboratif offre un cadre de travail agréable, permet de favoriser les échanges et la transmission des valeurs. Le FabLab encourage donc certaines valeurs comme une démocratisation technologique et une dynamisation de l’environnement local.

4. Le cohoming

Le cohoming est une alternative relativement nouvelle dans le monde du travail. Elle consiste, pour un entrepreneur, à ouvrir son domicile à d’autres co-workers. Cette solution permet de rencontrer d’autres travailleurs afin d’augmenter votre motivation au travail.

Cette solution permet aussi de mutualiser les connaissances et de lutter contre l’isolement de chacun. La personne qui accueille des cohomers doit toutefois bénéficier d’un ensemble de services comme la présence d’une table ou de bureaux, d’un accès à internet performant ou d’un coin détente conviviale (assises, machine à thé, gâteau, etc.).

La transformation du lieu de travail

Depuis quelques années, des organisations de travail différentes commencent à voir le jour. Avec la crise du Covid-19, le travail à distance prend de l’ampleur pour maintenir l’activité économique du pays. Toutefois, d’autres alternatives existent pour disposer d’un lieu de travail accessible sans faire l’impasse sur l’aspect collaboratif. Quel que soit le mode de travail choisi, les travailleurs revendiquent aussi de nouvelles valeurs au travail. C’est le cas notamment de l’autonomie, de la mutualisation des services et du savoir-faire.



< Retour à la liste des actualités

Événements

Simulez votre salaire

EN PORTAGE SALARIAL !

FICHE PRATIQUE CONSULTANT

Besoin de conseils pour développer
votre activité de consultant ?

Télécharger

Notre newsletter