De plus en plus de spécialistes IT veulent travailler à distance après la crise

Le 26 juillet 2021

specialite-it.jpg

Selon l’analyse réalisée par Fed IT sur son baromètre Pulse, la tendance chez les professionnels de l’IT serait au télétravail. Ainsi, plus de trois quarts des employés manifestent leur souhait de prolonger le travail à distance après la crise sanitaire. Ces organisations transitoires imposées par la période du confinement sont-elle en passe de devenir une modalité à part entière ?

Ils sont aujourd’hui nombreux dans le secteur de l’IT à vouloir fonctionner en flex office. Fed IT, le cabinet de recrutement de profils IT, a lancé le sondage parmi ses affiliés en mars et en avril dernier. Ainsi, sur 226 collaborateurs, plus de 61 % des professionnels se sont adaptés à un rythme en télétravail.

Il ressort également que 44 % d’entre eux ont continué à plein temps durant la pandémie. Tandis que 77 % se disent satisfaits de ces nouvelles dispositions. Ils sont prêts à garder ce mode de fonctionnement même après la crise. Ces besoins sont parfaitement adaptés au portage salarial informatique, qui offre une pleine liberté sur son organisation du travail.

Un nombre croissant d’adeptes du full remote dans le secteur IT

De nombreuses sociétés de l’IT font preuve de souplesse et semblent vouloir s’adapter à cette nouvelle tendance. En effet, certaines d’entre elles multiplient les jours autorisés pour leurs salariés à travailler hors site. Ces derniers, de leur côté, ont trouvé un avantage et un certain confort pour le fonctionnement en full remote.

Ainsi, plus de 57 % des professionnels de l’IT souhaitent préserver la liberté exclusive qui leur a été accordée durant la crise. Le travail à distance fait l’objet de demandes entre 1 et 3 jours de mission hors site par semaine. Certains chefs d’entreprise y voient une politique de plus en réponse aux besoins et aux aspirations des employés. Thomas Carlier, manager chez Fed IT, insiste sur l’importance du bien-être des salariés au sein d’une société.

D’autre part, une étude effectuée par Jobathome (cabinet de recrutement de codeurs à distance) attribue deux avantages essentiels au fonctionnement en distanciel. Le sondage qui concerne 1000 codeurs français et étrangers est assez représentatif de la tendance dans le secteur informatique. D’abord, la productivité, qui s’en retrouve améliorée en moyenne pour l’ensemble des travailleurs, est un aspect essentiel. Ensuite, le gain de temps, accompagné de la flexibilité des horaires permet aux salariés d’être plus réactifs et plus efficaces.

Des travailleurs indépendants vers un portage salarial ?

Si beaucoup manifestent le désir d’exercer une activité à distance dans l’IT, peu projettent de créer une entreprise à part entière. Cependant, si le télétravail séduit, il fait l’objet de nombreuses contraintes. Il occasionne surtout des tâches administratives laborieuses. C’est pourquoi le statut de « porté » pour les professionnels en informatique devient une solution à la fois pratique et réaliste.

Le sondage de Jobathome révèle que 43 % des codeurs travaillent à distance. 28 % le font partiellement et 20 % de façon occasionnelle. L’informatique est le secteur par excellence d’activité en distanciel, car la plupart des postes ne nécessitent pas nécessairement une présence physique. C’est d’ailleurs dans ce secteur que l’on observe la plupart des fonctionnements en flex office. Le portage salarial permet au travailleur en IT de choisir lui-même son lieu de travail. En même temps, il peut profiter de tous les avantages d’un salarié.

 



< Retour à la liste des actualités

Simulez votre salaire

EN PORTAGE SALARIAL !

Notre newsletter