Congés payés en portage salarial : comment les positionner ?

Le 26 novembre 2020

Congés payés en portage salarial : comment les positionner ?Les salariés en portage salarial ont droit à des congés payés calculés sur leurs rémunérations antérieures. Néanmoins, la question de leur position dans un agenda potentiellement chargé peut se poser. Il est alors indispensable de prendre en compte un certain nombre d’éléments. Notre article fait le point sur les congés payés en portage salarial afin de les positionner au mieux.

 

Congés payés : les spécificités du portage salarial

Entreprendre en portage salarial comporte de nombreuses particularités pour les acteurs concernés. En effet, les consultants en portage bénéficient, comme les salariés classiques, de congés payés. Ils ont donc 2,5 jours de congés par mois, soit 30 jours. Cela équivaut à 5 semaines de 6 jours pour une année.

Les auto-entrepreneurs et les indépendants peuvent prendre des congés quand ils le souhaitent. Néanmoins, ces temps de vacances ne sont pas rémunérés autrement que par la trésorerie disponible à ce moment-là.

Les consultants en portage salarial peuvent, dans certaines situations, percevoir une rémunération lors de la prise de congés. Il faut, pour cela, disposer de réserves suffisantes pour couvrir cette période sans activité. Le calcul se fonde généralement sur 1/10e de la rémunération brute de la période de référence (généralement un an).

Il reste, toutefois, indispensable de comprendre que les réserves peuvent aussi être nécessaires durant les périodes sans clientèle. Il convient alors de ne pas sur-utiliser ces réserves au risque de devoir prendre des congés sans solde.

Organiser son activité pour intégrer des temps de pause

Disposer de congés payés et les positionner ne suffit pas lorsque l’on est en portage salarial. En effet, ce sont des périodes qu’il est nécessaire de préparer et d’anticiper au mieux. Ainsi, certains entrepreneurs n’organisent pas suffisamment leurs congés payés. Bien souvent, à leur retour, les difficultés s’accumulent. Ils perdent alors, en quelques jours, les bénéfices de la prise de congés.

Ainsi, certains entrepreneurs n’hésitent plus à calculer leur seuil de rentabilité sur 10 mois au lieu de 12. En fixant des objectifs à atteindre sur une période plus courte, on se libère de facto du temps libre pour prendre des congés.

Par ailleurs, il convient de souligner que les consultants en portage salarial choisissent eux-mêmes leurs missions. Il est alors tout à fait possible de cumuler congés payés et congés sans solde pour les consultants souhaitant partir durant des périodes longues. Cet équilibre permet alors de maximiser la durée de ses vacances sans réduire massivement sa rémunération.

Les éléments de réflexion sur la prise de congés

Dès lors et par rapport à ce que nous avons vu plus haut, il s’agit de s’interroger sur les dates pour positionner ses congés payés. Il existe, en effet, chez les professionnels, la crainte de perdre sa clientèle à la suite de congés trop longs.

Par ailleurs, certaines entreprises qui recourent à des prestataires externes peuvent considérer que ces derniers sont disponibles continuellement. Il y a, en effet, l’idée inconsciente du professionnel indépendant qui ne prend pas de vacances. Cette idée reçue est confortée par les nouvelles technologies. Il est alors possible de gérer sa messagerie depuis son lieu de vacances. Or, il est admis que des vraies coupures permettent de régénérer l’esprit et d’être plus efficace à son retour.

En règle générale, la première année d’exercice d’une activité indépendante ne permet, que trop rarement, de s’octroyer des congés. La situation est différente en portage salarial. En effet, un consultant en portage salarial peut récupérer des contacts et des clients de ses anciennes activités. Il ne connait alors pas forcément un démarrage difficile lors de sa première année.

Enfin, la prise de congés payés ne pose généralement pas de problème si la durée est d’une semaine ou moins. En effet, un consultant en portage salarial n’a pas à s’organiser particulièrement s’il prend seulement 4 ou 5 jours de congés. Les délais courts sont généralement sans impact pour la réalisation d’une mission.

La question de la durée peut se poser généralement l’été où les congés sont les plus longs, d’un mois voire davantage. Par ailleurs, des congés en dehors des vacances scolaires se préparent également dans la mesure où les entreprises clientes fonctionnent à plein temps. Ces dernières sont davantage exigeantes en matière de délai sur ces périodes-là.

A quel moment positionner ses congés payés ?

L’une des possibilités parmi les plus efficaces reste de positionner ses congés payés en même temps que sa clientèle. En effet, les entreprises clientes connaissent généralement des baisses d’activité au mois d’août et en fin d’année civile.

Même si l’ensemble du personnel ne part pas en congé à ce moment-là, il y a suffisamment d’absences pour « geler » les processus de décision. Un consultant en portage salarial peut alors partir en congés sans culpabiliser.

Par ailleurs, il convient de souligner qu’un consultant en portage salarial se met d’accord sur un échéancier avec ses entreprises clientes. Il est parfaitement possible d’aménager ce calendrier de réalisation de la mission en y intégrant ses congés payés. Les entreprises clientes préfèrent, d’ailleurs, être prévenues en amont afin d’intégrer ces nouveaux délais en douceur.

Enfin, un consultant peut décider de positionner ses congés payés comme il le souhaite, sans se soucier de ses partenaires. Néanmoins, comme nous venons de le voir plus haut, le positionnement de congés payés sans concertation peut ralentir ou perturber la réalisation de certaines missions.

Ainsi, à titre d’exemple, si les congés se terminent au moment où ceux des partenaires commencent, cela peut rallonger excessivement les délais. Cette réalité est d’autant plus vraie si les partenaires en question sont des prestataires externes indispensables dans la réalisation de la mission. Pour une entreprise cliente, il est plus simple de voir les prestataires prendre leurs congés en adéquation avec leurs rôles dans la mission.

En conclusion

La prise de congés payés est une possibilité qui n’existe que pour les entrepreneurs en portage salarial. Toutefois, il s’agit d’un moment professionnel à organiser. Il ne s’agit pas uniquement d’opter pour certaines dates. Un professionnel en portage salarial doit intégrer les contraintes de ses parties prenantes (fournisseurs, sous-traitants, etc.) pour faire le lien entre son départ et son retour de congé.



< Retour à la liste des actualités

Simulez votre salaire

EN PORTAGE SALARIAL !

Notre newsletter