Blockchain : une opportunité pour les consultants ?

Le 12 octobre 2020

Blockchain : une opportunité pour les consultants ?La blockchain est un terme que l’on retrouve dans un certain nombre de domaines professionnels. Vous souhaitez en connaître davantage sur cette nouvelle technologie au service des entreprises ? Notre article détaille tout ce qu’il convient d’appréhender et les apports de la blockchain pour une activité de consultant.

Les potentialités du secteur IT

L’arrivée des nouvelles technologies a bouleversé le monde professionnel et a profondément modifié les pratiques de travail. Désormais, les transactions peuvent être virtuelles et concerner des opérations internationales. Le secteur IT repose sur la gestion des informations, avec plusieurs axes fondamentaux :

  • La transmission partagée d’informations. Ce point se retrouve notamment avec les objets connectés et la robotique.
  • Le traitement et l’analyse de millions, voire milliards d’informations de manière instantanée. Ce volet dispose d’une application concrète dans tout ce qui concerne la sécurité routière. Les GPS et autres technologies traitent, en continu, les informations reçues.
  • Le stockage de données. Ces dernières peuvent avoir différents formats : document numérique, fichier audio, vidéo, data. Les clouds, ou espaces de stockage numérique, permettent donc de conserver ce « patrimoine documentaire » professionnel avec une sécurité maximale.
  • Le travail de mise à jour réglementaire. La force des nouvelles technologies réside dans leur capacité à intégrer de nouvelles législations immédiatement. Les logiciels et solutions informatiques se mettent, d’eux-mêmes, aux normes en vigueur.

Les nouvelles technologies ont pour principe fondamental de réaliser des gains de temps non négligeables. Néanmoins, les technologies actuelles s’attachent également à combiner rapidité et sécurité. Avec la blockchain, il s’agit de franchir un nouveau palier et gagner en productivité.

Les principes de la blockchain

La blockchain, également connue sous le terme de « chaîne de bloc », correspond à une technologie qui a pour objectif de stocker et transmettre l’information. Comme nous l’avons vu plus haut, la blockchain regroupe plusieurs volets des nouvelles technologies.

Il s’agit, dans la définition communément admise, d’une base de données gigantesque non falsifiable. Cela signifie que les utilisateurs peuvent ajouter des opérations et des données, mais ne peuvent pas modifier ou supprimer ce qui existe. Par ailleurs, l’ajout de données se fait à travers un langage informatique crypté. Seuls les utilisateurs peuvent « travailler » sur ce registre numérique. Cette base de données est partagée entre plusieurs utilisateurs en vue d’un usage précis.

Le grand atout de la blockchain réside dans l’impossibilité de falsifier les opérations. En effet, la transmission d’informations et de données est dite « décentralisée ». Cela signifie que cette transmission ne transite pas par un organisme qui peut agir, modifier ou supprimer des opérations. La transmission d’informations fonctionne alors sous le modèle suivant :

  • Un utilisateur A envoi une information ou une donnée via la blockchain.
  • Cette information ou cette donnée va transiter via plusieurs « blocs » dès lors qu’un nœud du réseau valide l’étape de l’opération.
  • A chaque fois que l’information ou la donnée change de bloc, les éléments d’identification sont datés, copiés, dupliqués et stockés.
  • L’information ou la donnée parvient à un utilisateur B.

Dans ce schéma, la falsification est impossible et l’historique de l’opération peut alors être très facilement identifiable. En règle générale, l’opération va transiter par plusieurs « blocs » nécessitant la validation, automatique ou non, d’intermédiaires qui ne se connaissent pas.

Les secteurs d’application de la blockchain

Initialement, la blockchain s’est développée grâce aux cryptomonnaies. Actuellement, la technologie de la blockchain trouve des applications concrètes dans différents secteurs :

  • Les banques. Cela permet de valider les transactions et d’assurer la bonne réception des paiements. La blockchain doit permettre de réduire les coûts et les délais associés à ce type d’opération.
  • Les compagnies d’assurance. Ce processus technologique facilite les règlements et les prises en charge dès lors qu’un problème survient chez un assuré.
  • Les fournisseurs d’énergie. Ces entreprises doivent continuellement adapter l’offre et la demande pour des millions d’usagers partout sur le territoire. Ces technologies permettent de faciliter la transmission d’informations.

La blockchain permet donc, à plusieurs utilisateurs, de transmettre des informations cryptées. La sécurité du processus est alors maximale, sans mettre en cause l’efficacité.

Blockchain : les opportunités pour les consultants

La technologie de la blockchain constitue donc un apport potentiel pour les consultants. Néanmoins, il est essentiel de bien appréhender tous les enjeux pour comprendre les moyens de bénéficier des atouts de la blockchain. En effet, ce processus ne s’adapte pas à toutes les activités professionnelles ni à tous les secteurs.

Comme nous l’avons vu plus haut, la technologie de la blockchain s’applique déjà aux secteurs bancaires, des assurances, de l’énergie. Néanmoins, d’autres secteurs peuvent être investis par ce processus, à l’échelle des consultants.

Il arrive que des consultants travaillent pour des entreprises clientes sur des sujets sensibles. Ainsi, cette technologie peut permettre, pour plusieurs consultants, de travailler sur des phases d’un projet. Ils peuvent alors réaliser leur travail en le validant lorsque la mission est terminée. Cette validation permet le passage d’un bloc à l’autre. Ce type d’organisation peut alors « sécuriser » le travail tout en assurant une confidentialité totale, y compris vis-à-vis des prestataires.

Par ailleurs, avec la crise sanitaire, il est possible que les entreprises travaillent davantage à distance. Cette distanciation professionnelle peut alors également concerner les assemblées générales. Ainsi, il existe potentiellement une source de développement concernant la réception des votes d’une AG ou même l’achat-vente d’actions d’une entreprise.

Enfin, les consultants peuvent réfléchir à automatiser certaines procédures en lien avec leur activité. Il s’agit alors de permettre à leurs clients d’exécuter les termes d’un contrat sans nécessiter d’appui humain. Le gain de temps, autant pour le client que pour le consultant, constitue une source potentielle de développement pour son activité.

Les apports du portage salarial pour développer ses projets

Lorsque l’on s’engage dans un projet entrepreneurial, il est parfois difficile de distinguer les prestataires de qualité de ceux qui sont médiocres. Dès lors, un consultant souhaitant développer une stratégie en blockchain peut connaître de vrais obstacles.

Les entreprises de portage salarial regroupent, pour certaines d’entre elles, plusieurs centaines de consultants experts. Ce sont autant de ressources mobilisables pour obtenir des prestations de haute qualité dans un nombre varié de domaines professionnels.



< Retour à la liste des actualités

Événements

Simulez votre salaire

EN PORTAGE SALARIAL !

FICHE PRATIQUE CONSULTANT

Besoin de conseils pour développer
votre activité de consultant ?

Télécharger

Notre newsletter